next up previous contents index
Next: Nota Bene Up: Introduction Previous: Exploitation

Diagrammatique

Ces éléments sont constitutifs d'une diagrammatique sémantique. Il est possible de les représenter à l'aide de diagrammes à multiples dimensions.

Chaque terme est en relation avec deux ou trois autres dans chaque phrase. Quand le nombre de relations entre termes est très restreint, il est possible de les représenter avec des ronds et des flèches sur une feuille de papier. Mais très vite, il faut disposer d'une troisième dimension si l'on veut éviter que les flèches ne se croisent. En ajoutant une ou deux phrases supplémentaires, il faut disposer de quatre ou cinq dimensions.

Si on veut représenter sur un papier le foisonnement des relations entre les termes, il n'y a pas de solution simple, graphique. On peut choisir de représenter des diagrammes partiels. Ainsi les diagrammes sont présents, mais ils sont invisibles en utilisant les supports habituels de l'image.

Quels sont les axes de solutions possibles? Il est envisageable de repousser un peu le point de coinçage par l'utilisation, pour les croisements de flèches, d'impressions de dessus dessous. Une autre façon de faire est liée aux facilités de l'informatique. En effet, dans une base de données informatique, il est possible de gérer un nombre de dimensions considérable. Toute l'astuce consistera ensuite à visualiser sur l'écran de l'ordinateur la ou les parties du réseau auquel l'utilisateur porte son intérêt1.14.

La dernière possibilité fait appel à la capacité qu'a le sujet de l'inconscient d'évoluer dans un univers de diagrammes à multiples dimensions. Mais pour cela il faut faire un détour par les mathèmes. Ils permettent d'évoluer dans les relations multiples. Ces parcours sont descriptibles par -- et inscriptibles dans -- la topologie des n\oeuds.

Ils peuvent bien sûr s'écrire avec des petites lettres; mais ils peuvent aussi s'écrire avec des phrases en français.


next up previous contents index
Next: Nota Bene Up: Introduction Previous: Exploitation
Jacques B. Siboni