next up previous contents index
Next: Le Trieb de Freud, Up: Écrits Previous: Subversion du sujet, 1960


Position de l'inconscient au congrès de Bonneval, reprise de 1960 en 1964

$ 31001*$
L'inconscient est un concept forgé sur la trace de ce qui opère pour constituer le sujet. [Lac66a, p. 830]

$ 31002$
Le langage est cause du sujet. [Lac66a, p. 830]

$ 31003$
La seule fonction homogène de la conscience est dans la capture du moi, par son reflet spéculaire. [Lac66a, p. 832]

$ 31004*$
L'effet du langage, c'est la cause introduite dans le sujet. [Lac66a, p. 835]

$ 31005$
La cause dans le sujet, c'est le signifiant. [Lac66a, p. 835]

$ 31006$
Sans le signifiant, il n'y aurait aucun sujet dans le réel. [Lac66a, p. 835]

$ 31007$
Le sujet, c'est ce que le signifiant représente pour un autre signifiant [Lac66a, p. 835]

$ 31008$
Le sujet qui écoute, se réduit au signifiant pour lequel un signifiant représente un sujet. [Lac66a, p. 835]

$ 31009$
Le sujet, ça parle de lui. [Lac66a, p. 835]

$ 31010$
Le sujet, on ne lui parle pas. [Lac66a, p. 835]

$ 31011$
Le sujet s'appréhende là où ça parle de lui. [Lac66a, p. 835]

$ 31012$
Le désir fait son lit de la coupure signifiante où s'effectue la métonymie. [Lac66a, p. 835]

$ 31013$
Le sujet traduit une synchronie signifiante. [Lac66a, p. 835]

$ 31014$
La structure de ce qui se ferme est un bord. [Lac66a, p. 838]

$ 31015$
C'est la fermeture de l'inconscient qui donne la clé de son espace. [Lac66a, p. 838]

$ 31016$
L'effet de sens dans la phrase exige pour se boucler son dernier mot. [Lac66a, p. 838]

$ 31017$
Le trauma s'implique dans le symptôme selon le Nachträglich, l'après-coup. [Lac66a, p. 839]

$ 31018*$
Le sujet cartésien est le présupposé de l'inconscient. [Lac66a, p. 839]

$ 31019*$
L'Autre est la dimension exigée de ce que la parole s'affirme en vérité. [Lac66a, p. 839]

$ 31020$
L'inconscient est entre le sujet et l'Autre leur coupure en acte. [Lac66a, p. 839]

$ 31021*$
L'aliénation est le fait du sujet. [Lac66a, p. 840]

$ 31022*$
Dans un champ d'objets, aucune relation n'est concevable qui engendre l'aliénation sinon celle du signifiant. [Lac66a, p. 840]

$ 31023*$
Aucun sujet n'a de raison d'apparaître dans le réel, sauf à ce qu'il y existe des êtres parlants. [Lac66a, p. 840]

$ 31024$
Le Witz éclaire la division du sujet avec lui-même. [Lac66a, p. 840]

$ 31025$
Le langage des animaux est un langage de signes qui n'admet pas la métaphore, ni n'engendre la métonymie. [Lac66a, p. 840]

$ 31026$
Le registre du signifiant s'institue de ce qu'un signifiant représente un sujet pour un autre signifiant. [Lac66a, p. 840]

$ 31027*$
Le signifiant se produisant au lieu de l'Autre non encore repéré y fait surgir le sujet de l'être qui n'a pas encore la parole. [Lac66a, p. 840]

$ 31028$
Le signifiant fige le sujet. [Lac66a, p. 840]

$ 31029$
Ce qu'il y avaitdisparaît de n'être plus qu'un signifiant. [Lac66a, p. 840]

$ 31030$
L'Autre est pour le sujet le lieu de sa cause signifiante. [Lac66a, p. 841]

$ 31031*$
Nul sujet ne peut être cause de soi. [Lac66a, p. 841]

$ 31032$
L'aliénation réside dans la division du sujet. [Lac66a, p. 841]

$ 31033*$
Ce n'est pas l'effet de sens qui opère dans l'interprétation. [Lac66a, p. 842]

$ 31034$
Ce qui opère dans l'interprétation, c'est l'articulation des signifiants dans le symptôme. [Lac66a, p. 842]

$ 31035$
Des signifiants se sont trouvés pris dans le symptôme. [Lac66a, p. 842]

$ 31036$
L'opération, où se ferme la causation du sujet, s'appelle la séparation ou Ichspaltung, ou refente du sujet. [Lac66a, p. 842]

$ 31037$
La refente du sujet se fonde dans une refente de l'objet phallique. [Lac66a, p. 842]

$ 31038$
La métonymie est le véhicule du désir. [Lac66a, p. 843]

$ 31039$
Le sujet se trouve constitué en deux parts. [Lac66a, p. 844]

$ 31040$
Ce que perd le nouveau-né lors de la section du cordon, c'est son complément anatomique. [Lac66a, p. 845]

$ 31041$
L'être humain doit toujours se fournir d'un homoncule dans sa tête pour faire d'un réel une réalité. [Lac66a, p. 846]

$ 31042$
La libido est un organe. [Lac66a, p. 846]

$ 31043$
La lamelle figure la libido. [Lac66a, p. 846]

$ 31044$
La libido, comme surface, ordonne un champ de forces. [Lac66a, p. 846]

$ 31045$
La zone érogène est un bord fermé. [Lac66a, p. 847]

$ 31046$
La poussée de la pulsion est constante. [Lac66a, p. 847]

$ 31047$
La libido est un organe irréel. [Lac66a, p. 847]

$ 31048$
L'irréel n'est pas l'imaginaire. [Lac66a, p. 847]

$ 31049$
L'irréel précède le subjectif qu'il conditionne, d'être en prise directe sur le réel. [Lac66a, p. 847]

$ 31050$
La lamelle représente cette part du vivant qui se perd à ce qu'il se produise par les voies du sexe. [Lac66a, p. 847]

$ 31051*$
C'est entre le sein et la mère que passe le plan de séparation qui fait du sein l'objet perdu en cause dans le désir. [Lac66a, p. 848]

$ 31052*$
La libido est cette lamelle que glisse l'être de l'organisme à sa véritable limite, qui va plus loin que celle du corps. [Lac66a, p. 848]

$ 31053$
La lamelle est organe, d'être instrument de l'organisme. [Lac66a, p. 848]

$ 31054$
Le signifiant comme tel, a, en barrant le sujet par première intention, fait entrer en lui le sens de la mort. [Lac66a, p. 848]

$ 31055*$
Toute pulsion est virtuellement pulsion de mort. [Lac66a, p. 848]

$ 31056*$
La pulsion en tant qu'elle représente la sexualité dans l'inconscient n'est jamais que pulsion partielle. [Lac66a, p. 849]

$ 31057$
L'activité et la passivité représentent la bipolarité du sexe. [Lac66a, p. 849]

$ 31058$
La sexualité se répartit d'un côté à l'autre du bord, seuil de l'inconscient. [Lac66a, p. 849]

$ 31059$
Il n'y a d'accès à l'Autre du sexe opposé que par la voie des pulsions partielles. [Lac66a, p. 849]

$ 31060$
L'objet $ (- \htmlref{\varphi}{phallus} )$ est `cause' du complexe de castration. [Lac66a, p. 850]

$ 31061$
L'inconscient, une fois fermé, n'a pas de dedans. [Lac66a, p. 838]


next up previous contents index
Next: Le Trieb de Freud, Up: Écrits Previous: Subversion du sujet, 1960
Jacques B. Siboni