next up previous contents index
Next: Suture Up: Les termes Previous: Suggestion, hypnose, suggérer


Sujet

$ 2002$
Le sujet de l'inconscient est à situer comme ex-sistant; c'est-à-dire situé à une place excentrique. [Lac66a, p. 11]

$ 2004*$
C'est l'ordre symbolique qui est, pour le sujet, constituant. [Lac66a, p. 12]

$ 2026*$
Le sujet suit la filière du symbolique. [Lac66a, p. 30]

$ 2027*$
Le déplacement du signifiant détermine les sujets dans leurs actes. [Lac66a, p. 30]

$ 2029$
Le signifiant est prééminent sur le sujet. [Lac66a, p. 39]

$ 2036$
Dans le parcours subjectif, l'actualité du sujet a, dans son présent, le futur antérieur. [Lac66a, p. 50]

$ 2041$
L'homme a pu entrer dans l'ordre symbolique, comme sujet, par la voie d'une béance spécifique de sa relation imaginaire à son semblable. [Lac66a, p. 53]

$ 2043$
Le défilé de la parole se reproduit chaque fois que le sujet s'adresse à l'Autre, comme absolu. [Lac66a, p. 53]

$ 2044$
L'Autre peut annuler le sujet. [Lac66a, p. 53]

$ 2047$
Dans le schéma ici, $ (\ensuremath{\mathbf{Es}}\xspace )\ensuremath{S}\xspace $ symbolise le sujet supposé complété du $ \mathbf{Es}$ freudien. [Lac66a, p. 55]

$ 2048$
Le $ \mathbf{Es}$ se distingue de l'inconscient, en ceci qu'il est logistiquement5.32 disjoint et subjectivement silencieux. [Lac66a, p. 55]

$ 2049$
C'est du champ de l'Autre que le sujet $ \not\!S$ reçoit son message sous une forme inversée. [Lac66a, pp. 55-56]

$ 2050$
Le sujet de la séance psychanalytique est le $ \not\!S$ supposé complété du $ \mathbf{Es}$. [Lac66a, p. 55]

$ 4002$
Le procès de subversion de la fonction de l'image, chez le sujet, est constitutif. [Lac66a, p. 86]

$ 5001$
L'identification est la transformation produite, chez le sujet, quand il assume un imago. [Lac66a, p. 94]

$ 5004$
Par le langage, le je a fonction de sujet. [Lac66a, p. 94]

$ 6002$
L'action psychanalytique suppose un sujet qui se manifeste comme tel à l'intention d'un autre. [Lac66a, p. 102]

$ 6003*$
Seul un sujet peut comprendre un sens. [Lac66a, p. 102]

$ 6004*$
Tout phénomène de sens implique un sujet. [Lac66a, p. 102]

$ 6008$
Je ne se confond pas avec le sujet. [Lac66a, p. 118]

$ 7002$
L'identification du sujet infans à l'image spéculaire est le modèle du rapport fondamentalement aliénantl'être de l'homme se constitue dialectiquement. [Lac66a, p. 141]

$ 8006$
L'entreprise du fou est insensée, en ceci que le sujet ne reconnaît pas dans le désordre du monde la manifestation même de son être actuel. [Lac66a, pp. 171-172]

$ 8014$
La Verneinung est un phénomène par quoi le sujet révèle un de ses mouvements par la dénégation même qu'il en apporte, et au moment même où il l'apporte. [Lac66a, p. 179]

$ 8020$
Le premier effet qui apparaît de l'imago chez l'être humain est un effet d'aliénation du sujet. [Lac66a, p. 181]

$ 8021$
C'est d'abord dans l'autre que le sujet s'identifie. [Lac66a, p. 181]

$ 10002*$
Le transfert n'est rien de réel dans le sujet. [Lac66a, p. 225]

$ 12002$
Il existe une frustration inhérente au discours du sujet. [Lac66a, p. 249]

$ 12003$
L'ego est frustration, non d'un désir du sujet, mais d'un objet. [Lac66a, pp. 249-250]

$ 12004$
L'ego est frustration d'un objet, où le désir du sujet est aliéné. [Lac66a, p. 250]

$ 12005$
Plus l'ego s'élabore, plus s'approfondit pour le sujet l'aliénation de sa jouissance. [Lac66a, p. 250]

$ 12006*$
L'inconscient est cette partie du discours concret en tant que transindividuel, qui fait défaut à la disposition du sujet pour rétablir la continuité de son discours conscient. [Lac66a, p. 258]

$ 12008$
L'inconscient du sujet, c'est le discours de l'autre5.33. [Lac66a, p. 265]

$ 12018$
Dans la folie, on rencontre un délire qui objective le sujet dans un langage sans dialectique. [Lac66a, p. 280]

$ 12019$
Dans la folie, l'absence de parole se manifeste par les stéréotypies d'un discours où le sujet est parlé plutôt qu'il ne parle. [Lac66a, p. 280]

$ 12020$
Dans les névroses, le symptôme est le signifiant d'un signifié refoulé de la conscience du sujet. [Lac66a, p. 280]

$ 12021$
Le sujet introduit la division dans l'individu. [Lac66a, p. 292]

$ 12022$
Pour libérer sa parole, le sujet est introduit, par la psychanalyse, au langage de son désir. [Lac66a, p. 293]

$ 12028*$
Need et demand pour le sujet ont un sens diamétralement opposé. [Lac66a, p. 296]

$ 12031$
La parole, dans sa fonction symbolisante, va transformer le sujet à qui elle s'adresse, par le lien qu'elle établit avec celui qui l'émet. [Lac66a, p. 296]

$ 12036$
La responsabilité de l'analyste chaque fois qu'il intervient par la parole, est de reconnaître ou d'abolir le sujet comme tel. [Lac66a, p. 300]

$ 12041$
L'analyse a pour but la réalisation, par le sujet, de son histoire dans sa relation à un futur. [Lac66a, p. 302]

$ 12043$
Le support du transfert est le sujet supposé savoir. [Lac66a, p. 308]5.34

$ 12045$
Le désir du sujet cessant d'être infans est de devenir le désir d'un autre qui le domine. [Lac66a, p. 319]

$ 12046$
Le symbole se manifeste d'abord comme meurtre de la chose, et cette mort constitue dans le sujet l'éternisation de son désir. [Lac66a, p. 319]

$ 13004*$
La personnalité du sujet est structurée comme le symptôme qu'elle ressent comme étranger. [Lac66a, p. 341]

$ 13005$
La personnalité du sujet recèle un sens, celui d'un conflit refoulé. [Lac66a, p. 341]

$ 13007$
Le Moi n'est toujours que la moitié du sujet. [Lac66a, p. 346]

$ 13012$
La parole suppose un sujet. [Lac66a, p. 351]

$ 13013$
Un acte suppose un sujet. [Lac66a, p. 351]

$ 13015$
La vraie parole constitue la reconnaissance par les sujets de leurs êtres en ce qu'ils y sont inter-essés. [Lac66a, p. 351]

$ 13016$
Le discours vrai est constitué par la connaissance du réel, en tant qu'il est visé par le sujet dans les objets. [Lac66a, p. 351]

$ 15001$
Le sujet vrai est le sujet de l'inconscient. [Lac66a, p. 372]

$ 15002$
Quand le sujet s'interrompt dans son discours, une pensée l'occupe qui se rapporte à l'analyste. [Lac66a, p. 373]

$ 15004$
Le moi n'a rien à faire avec l'unité supposée de la réalité du sujet. [Lac66a, p. 374]

$ 15007$
Si l'analyste a affaire avec l'ego du sujet, c'est qu'il sert alors de support à l'alter ego du sujet. [Lac66a, p. 374]

$ 16009$
L'expulsion primaire définit le réel comme extérieur au sujet. [Lac66a, p. 389]

$ 17023*$
Wo Es war, soll Ich werden. [Lac66a, p. 416]

$ 17025$
sujet était, dois-je devenir. [Lac66a, p. 417]

$ 17026$
Ça est das, et non pas Es. [Lac66a, p. 417]

$ 17029$
L'objectivation est soumise dans son principe à une loi de méconnaissance qui régit le sujet, non seulement comme observé, mais comme observateur. [Lac66a, p. 419]

$ 17030$
C'est dans la désagrégation de l'unité imaginaire que constitue le moi, que le sujet trouve le matériel signifiant de ses symptômes. [Lac66a, p. 427]

$ 17031$
Dans la situation analytique, il n'y a pas seulement deux sujets présents. [Lac66a, p. 429]

$ 17032$
Dans la situation analytique il y a deux sujets, pourvus chacun de deux objets, le moi et l'autre. [Lac66a, p. 429]

$ 17045$
Le lieu du sujet s'étend dans le sujet, aussi loin qu'y règnent les lois de la parole. [Lac66a, p. 431]

$ 17047$
Le sujet est responsable de la dette symbolique, en tant que sujet de la parole. [Lac66a, p. 434]

$ 20002$
Le langage ne se confond pas avec les diverses fonctions somatiques et psychiques qui le desservent chez le sujet parlant. [Lac66a, p. 495]

$ 20003*$
Le langage avec sa structure préexiste à l'entrée qu'y fait chaque sujet à chaque moment de son développement mental. [Lac66a, p. 495]

$ 20004$
Le sujet est serf du langage, et encore plus, serf d'un discours. [Lac66a, p. 495]

$ 20056$
La névrose est une question que l'être pose pour le sujet `de là où il était avant que le sujet vint au monde'. [Lac66a, p. 520]

$ 21002$
La condition névrotique ou psychotique du sujet $ S$ dépend de ce qui se déroule en l'Autre $ A$. [Lac66a, p. 549]

$ 21005$
Le sujet est tiré aux quatre coins du schéma ici. [Lac66a, p. 549]

$ 21006$
$ S$ désigne l'existence du sujet dans le schéma ici. [Lac66a, p. 549]

$ 21007$
$ a$ désigne les objets du sujet dans le schéma ici. [Lac66a, p. 549]

$ 21008$
$ a '$ désigne le moi du sujet dans le schéma ici. [Lac66a, p. 549]

$ 21009$
Le moi est ce qui se reflète de la forme du sujet dans ses objets. [Lac66a, p. 549]

$ 21010$
$ A$ est le lieu d'où peut se poser au sujet la question de son existence. [Lac66a, p. 549]

$ 21011*$
Il se pose, pour le sujet, la question de son existence. [Lac66a, p. 549]

$ 21012$
Le sujet articule la question `Que suis-je là?' concernant son sexe et sa contingence dans l'être. [Lac66a, p. 549]

$ 21013$
La chaîne des signifiants subsiste dans une altérité radicale par rapport au sujet. [Lac66a, pp. 549-550]

$ 21035$
$ \not\!S$ est le $ S$ barré du désir. [Lac66a, p. 554]

$ 21041$
La signification du phallus doit être évoquée dans l'imaginaire du sujet par la métaphore paternelle. [Lac66a, p. 557]

$ 21044$
La présence du signifiant dans l'Autre est une présence fermée au sujet, à l'état de refoulé, verdrängt. [Lac66a, p. 557]

$ 21049$
Dans la psychose, le sujet s'est reconstruit autour du trou où le support de la chaîne signifiante manque au sujet. [Lac66a, p. 564]

$ 21053$
Dans la psychose, toute l'épaisseur de la créature réelle s'interpose pour le sujet entre la jouissance narcissique de son image et l'aliénation de la parole. [Lac66a, p. 572]

$ 21054$
Dans le schéma $ I$, figure ici, la disposition du champ $ \mathcal{R}$ représente les conditions sous lesquelles la réalité s'est restaurée pour le sujet. [Lac66a, p. 573]

$ 21056$
Pour le psychanalyste il convient d'écouter celui qui parle, quand il s'agit d'un message qui provient d'une parole au-delà du sujet. [Lac66a, p. 574]

$ 21062*$
Pour que la psychose se déclenche, il faut que le Nom-du-Père, verworfen, forclos, c'est-à-dire jamais venu à la place de l'Autre, y soit appelé en opposition symbolique au sujet. [Lac66a, p. 577]

$ 21065$
Le Nom-du-Père est appelé par le sujet, par Un-père réel qui se situe en position tierce dans une relation imaginaire $ a$-$ a '$. [Lac66a, p. 577]

$ 21067$
C'est en tant que représentant de la représentation dans le fantasme, que le $ \not\!S$ supporte le champ de la réalité. [Lac66a, p. 554]

$ 21070$
La formule de la métaphore s'applique à celle du Nom-du-Père de la façon suivante: [Lac66a, p. 557]

$\displaystyle \ensuremath
{\frac{\text{Nom-du-Père}}{\text{Désir de la Mère}} \...
...m-du-Père}
\left(\frac{\ensuremath{A}\xspace }{\text{phallus}} \right)}\xspace $


$ 22002$
La direction de la cure consiste à faire appliquer, par le sujet, la règle analytique. [Lac66a, p. 586]

$ 22013$
L'analyste est celui qui supporte la demande pour que reparaissent les signifiants où la frustration du sujet est retenue. [Lac66a, p. 618]

$ 22021$
L'analyste ne doit répondre à la demande du sujet que de la position du transfert. [Lac66a, p. 619]

$ 22026$
La métaphore est un certain passage du sujet au sens du désir. [Lac66a, p. 622]

$ 22033*$
Le désir ne fait qu'assujettir ce que l'analyse subjective. [Lac66a, p. 623]

$ 22040$
Le sujet articule la chaîne signifiante. [Lac66a, p. 627]

$ 22042$
Le désir résulte pour le sujet de la nécessité de faire passer son besoin par les défilés du signifiant. [Lac66a, p. 628]

$ 22046*$
Le désir du rêve n'est pas assumé par le sujet qui dit `je' dans sa parole. [Lac66a, p. 629]

$ 22057*$
C'est d'abord pour le sujet que sa parole est un message, parce qu'elle se produit au lieu de l'Autre. [Lac66a, p. 634]

$ 22059$
Le sujet subit une refente (Spaltung) de n'être sujet qu'en tant qu'il parle. [Lac66a, p. 634]

$ 22060$
Dans la pulsion \ensuremath{(\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \;
\ensuremath{D}\xspace )}, le $ \not\!S$ est le $ S$ en fading dans la coupure de la demande. [Lac66a, p. 634]

$ 22061$
Dans le fantasme \ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}, le $ \not\!S$ est le $ S$ en fading devant l'objet du désir. [Lac66a, p. 634]

$ 22068$
Le transfert place le sujet à l'endroit de sa demande dans une position qu'il ne tient que de son désir. [Lac66a, p. 636]

$ 22070*$
La résistance du sujet quand elle s'oppose à la suggestion, n'est que désir de maintenir son désir. [Lac66a, p. 636]

$ 22075$
Le fantasme est ce par quoi le sujet se soutient au niveau de son désir évanouissant. [Lac66a, p. 637]

$ 22077$
Le fantasme vient marquer de sa présence la réponse du sujet à la demande. [Lac66a, p. 638]

$ 22078$
Le fantasme vient marquer la signification du besoin du sujet. [Lac66a, p. 638]

$ 23001$
Le sujet avant sa naissance est un pôle de signifiants plus ou moins liés en un discours. [Lac66a, p. 652]

$ 23002$
Le fading du sujet se produit dans la suspension du désir. [Lac66a, p. 656]

$ 23003*$
Le sujet s'éclipse dans le signifiant de la demande. [Lac66a, p. 656]

$ 23004$
Le fading du sujet se produit dans la fixation du fantasme. [Lac66a, p. 656]

$ 23007*$
C'est seulement l'action qui dans le sujet engendre la certitude. [Lac66a, p. 659]

$ 23013$
$ \not\!S$ désigne le sujet. [Lac66a, p. 675]

$ 23014$
Le sujet a peu d'accès à la réalité de son corps. [Lac66a, p. 676]

$ 23015$
L'Autre est l'analyste, pour ce que le sujet en fait le lieu de sa parole. [Lac66a, p. 680]

$ 23020$
Le sujet sacrifie son phallus à la fonction $ \Phi$. [Lac66a, p. 683]

$ 23023$
Le schéma ici désigne les objets $ A$, $ \not\!S$, $ S$, $ I$, $ a$, $ a '$, $ i' ( \ensuremath{a}\xspace )$, le miroir. [Lac66a, p. 674]

$ 24005$
C'est dans l'Autre que le sujet trouve sa place signifiante, par une antériorité logique à tout éveil du signifié. [Lac66a, p. 689]

$ 24006$
Le sujet s'est constitué au prix d'une division ( Spaltung). [Lac66a, p. 689]

$ 24016$
Les besoins de l'homme sont assujettis à la demande; ils lui reviennent aliénés. [Lac66a, p. 690]

$ 24024$
Le sujet comme l'Autre, pour chacun des partenaires de la relation sexuelle, doivent tenir lieu de cause du désir. [Lac66a, p. 691]

$ 24026*$
Le sujet ne désigne son être qu'à barrer tout ce qu'il signifie. [Lac66a, p. 693]

$ 24028$
Le sujet a accès au phallus, à la place de l'Autre. [Lac66a, p. 693]

$ 25005$
Le sujet qui parle ne se soutient que du discours. [Lac66a, p. 709]

$ 25007$
Dans le sujet, sa relation au signifiant détermine le manque à être. [Lac66a, p. 710]

$ 25009$
l'Urverdrängung désigne la réduplication du sujet que le discours provoque. [Lac66a, p. 710]

$ 25010$
C'est dans le redoublement du sujet de la parole que l'inconscient, comme tel trouve à s'articuler. [Lac66a, p. 711]

$ 25011$
Le phallus est le signifiant de la perte que le sujet subit, par le morcellement du signifiant. [Lac66a, p. 715]

$ 26004$
N\oe ud veut dire la division qu'engendre le signifiant dans le sujet. [Lac66a, p. 724]

$ 27003*$
Ce qui resurgit dans l'inconscient du sujet c'est le désir de l'Autre, soit le phallus désiré par la mère. [Lac66a, p. 733]

$ 27005*$
La duplicité du sujet est masquée chez la femme. [Lac66a, p. 734]

$ 27006$
La plupart des perversions mâles ont pour motif imaginaire le désir de préserver un phallus, qui est celui qui a intéressé le sujet dans la mère. [Lac66a, p. 734]

$ 28001$
Le sujet se constitue comme signifié d'une relation du moi à l'autre, puis à l'Autre. [Lac66a, p. 751]

$ 28003$
L'idéal du moi se forme avec le refoulement d'un désir du sujet. [Lac66a, p. 752]

$ 29001*$
La bipolarité dont s'instaure la Loi morale n'est rien d'autre que cette refente du sujet qui s'opère de toute intervention du signifiant: nommément du sujet de l'énonciation au sujet de l'énoncé. [Lac66a, p. 770]

$ 29002$
La jouissance de l'expérience sadienne projette d'atteindre la pudeur du sujet. [Lac66a, p. 771]

$ 29004$
Le désir est le suppôt de la refente du sujet. [Lac66a, p. 773]

$ 29007*$
Désir n'est pas sujet. [Lac66a, p. 774]

$ 29012$
Le plaisir a pour terme l'évanouissement du sujet. [Lac66a, p. 774]

$ 29013$
La douleur a pour terme l'évanouissement du sujet. [Lac66a, p. 774]

$ 29019$
Dans le schéma du fantasme sadien, $ S$ est le sujet brut du plaisir. [Lac66a, p. 775]

$ 29020$
Le point d'aphanisis est supposé en $ \not\!S$ dans la formule du fantasme. [Lac66a, p. 775]

$ 29027$
La psychanalyse reconnaît dans le désir la vérité du sujet. [Lac66a, p. 785]

$ 29031$
L'expérience sadienne substitue un instrument à $ a$ de l'expression du fantasme. $ \htmlref{\ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}\x...
...tmlref{(\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace }{sujet} \; \Diamond \;
{\it Instr})$ [Lac66a, p. 775]

$ 29033$
Le sujet sadien vise que sa division de sujet lui soit tout entière de l'Autre renvoyée. [Lac66a, p. 774]

$ 29034$
Le sujet sadien se mue en un `objet éternel'. [Lac66a, p. 778]

$ 29035$
Le schéma ici désigne les objets, $ d$, $ V$, $ a$, $ \Diamond$, $ \not\!S$, $ S$. [Lac66a, p. 774]

$ 29036$
Le schéma icijouissance désigne les objets, $ a$, $ V$, $ \not\!S$, $ S$, $ d$. [Lac66a, p. 778]

$ 30007$
Le je comme signifiant n'est rien que le shifter ou indicatif qui, dans le sujet de l'énoncé, désigne le sujet en tant qu'il parle actuellement. [Lac66a, p. 800]

$ 30008$
Le je désigne le sujet de l'énonciation. [Lac66a, p. 800]

$ 30009$
Le je ne signifie pas le sujet de l'énonciation. [Lac66a, p. 800]

$ 30010$
Le sujet de l'énonciation se reconnaît dans le ne explétif. [Lac66a, p. 800]

$ 30013$
La coupure de la chaîne signifiante est la seule à vérifier la structure du sujet comme discontinuité dans le réel. [Lac66a, p. 801]

$ 30016$
Le graphe ici décrit le point de capiton: $ \stackrel{\longrightarrow}{ \htmlref{\ensuremath{S}\xspace }{signifiant} \ensu...
...\longrightarrow}{ \Delta \htmlref{\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace }{sujet} }$. [Lac66a, p. 805]

$ 30110$
Dans le graphe ici, le vecteur $ \stackrel{\longrightarrow}{ \Delta \htmlref{\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace }{sujet} }$ désigne la réalité qui s'imagine dans le schéma éthologique du retour du besoin. [Lac66a, p. 805]

$ 30026$
Dans le graphe ici, la soumission du sujet au signifiant est ce qui se produit dans le circuit $ s (\ensuremath{A}\xspace )$ vers $ A$ puis $ A$ vers $ s (\ensuremath{A}\xspace )$. [Lac66a, p. 806]

$ 30027$
L'Autre est le site préalable du pur sujet du signifiant. [Lac66a, p. 807]

$ 30028$
C'est de l'Autre que le sujet reçoit le message qu'il émet. [Lac66a, p. 807]

$ 30038$
Le sujet tient du signifiant une marque invisible. [Lac66a, p. 808]

$ 30039$
Le trait unaire vient combler la marque invisible que le sujet tient du signifiant. [Lac66a, p. 808]

$ 30040$
Le trait unaire aliène le sujet dans l'identification première qui forme l'idéal du moi. [Lac66a, p. 808]

$ 30042$
Le graphe de l'identification première, schéma ici, comprend: signifiant, $ s (\ensuremath{A}\xspace )$, $ A$, voix, $ m$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$, \ensuremath {\ensuremath{I}\xspace ( \ensuremath{A}\xspace )}, $ \not\!S$. [Lac66a, p. 808]

$ 30052$
La dépendance, que vit le sujet infans, est maintenue par un univers de langage. [Lac66a, p. 812]

$ 30064$
Le graphe Che-vuoi?, schéma ici, comprend: \ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}, $ d$, $ s (\ensuremath{A}\xspace )$, $ A$, $ m$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$ , \ensuremath {\ensuremath{I}\xspace ( \ensuremath{A}\xspace )}, $ \not\!S$ . [Lac66a, p. 815]

$ 30065$
Le fading désigne l'éclipse du sujet. [Lac66a, p. 816]

$ 30066$
Le sujet subit une Spaltung ou refente de sa subordination au signifiant. [Lac66a, p. 816]

$ 30068$
Le graphe complet, schéma ici, décrit: jouissance, $ S (\ensuremath{/\negthinspace\negthickspace\negthickspace\ensuremath{A}\xspace })$, \ensuremath{(\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \;
\ensuremath{D}\xspace )}, castration, \ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}, $ d$, signifiant, $ s (\ensuremath{A}\xspace )$, $ A$, voix, $ m$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$, \ensuremath {\ensuremath{I}\xspace ( \ensuremath{A}\xspace )}, $ \not\!S$. [Lac66a, p. 817]

$ 30069$
La pulsion est ce qui advient de la demande quand le sujet s'y évanouit. [Lac66a, p. 817]

$ 30072$
Les objets partiels sont la doublure du sujet de la conscience. [Lac66a, p. 818]

$ 30075*$
Un signifiant, c'est ce qui représente le sujet pour un autre signifiant. [Lac66a, p. 819]

$ 30076$
$ S (\ensuremath{/\negthinspace\negthickspace\negthickspace\ensuremath{A}\xspace })$ est le signifiant pour quoi tous les autres signifiants représentent le sujet. [Lac66a, p. 819]

$ 30112$
$ \sqrt{-1}$ est ce qui manque au sujet pour se penser épuisé par son cogito, à savoir ce qu'il est d'impensable. [Lac66a, p. 819]

$ 30082$
Ce n'est pas la loi qui barre l'accès du sujet à la jouissance. [Lac66a, p. 821]

$ 30083$
La loi fait d'une barrière un sujet barré. [Lac66a, p. 821]

$ 30093$
L'obsessionnel nie le désir de l'Autre en formant son fantasme à accentuer l'impossible de l'évanouissement du sujet. [Lac66a, p. 824]

$ 30103*$
Chez le névrosé, le $ (- \htmlref{\varphi}{phallus} )$ se glisse sous le $ \not\!S$ du fantasme. [Lac66a, p. 826]

$ 31001*$
L'inconscient est un concept forgé sur la trace de ce qui opère pour constituer le sujet. [Lac66a, p. 830]

$ 31002$
Le langage est cause du sujet. [Lac66a, p. 830]

$ 31004*$
L'effet du langage, c'est la cause introduite dans le sujet. [Lac66a, p. 835]

$ 31005$
La cause dans le sujet, c'est le signifiant. [Lac66a, p. 835]

$ 31006$
Sans le signifiant, il n'y aurait aucun sujet dans le réel. [Lac66a, p. 835]

$ 31007$
Le sujet, c'est ce que le signifiant représente pour un autre signifiant [Lac66a, p. 835]

$ 31008$
Le sujet qui écoute, se réduit au signifiant pour lequel un signifiant représente un sujet. [Lac66a, p. 835]

$ 31009$
Le sujet, ça parle de lui. [Lac66a, p. 835]

$ 31010$
Le sujet, on ne lui parle pas. [Lac66a, p. 835]

$ 31011$
Le sujet s'appréhende là où ça parle de lui. [Lac66a, p. 835]

$ 31013$
Le sujet traduit une synchronie signifiante. [Lac66a, p. 835]

$ 31018*$
Le sujet cartésien est le présupposé de l'inconscient. [Lac66a, p. 839]

$ 31020$
L'inconscient est entre le sujet et l'Autre leur coupure en acte. [Lac66a, p. 839]

$ 31021*$
L'aliénation est le fait du sujet. [Lac66a, p. 840]

$ 31023*$
Aucun sujet n'a de raison d'apparaître dans le réel, sauf à ce qu'il y existe des êtres parlants. [Lac66a, p. 840]

$ 31024$
Le Witz éclaire la division du sujet avec lui-même. [Lac66a, p. 840]

$ 31026$
Le registre du signifiant s'institue de ce qu'un signifiant représente un sujet pour un autre signifiant. [Lac66a, p. 840]

$ 31027*$
Le signifiant se produisant au lieu de l'Autre non encore repéré y fait surgir le sujet de l'être qui n'a pas encore la parole. [Lac66a, p. 840]

$ 31028$
Le signifiant fige le sujet. [Lac66a, p. 840]

$ 31030$
L'Autre est pour le sujet le lieu de sa cause signifiante. [Lac66a, p. 841]

$ 31031*$
Nul sujet ne peut être cause de soi. [Lac66a, p. 841]

$ 31032$
L'aliénation réside dans la division du sujet. [Lac66a, p. 841]

$ 31036$
L'opération, où se ferme la causation du sujet, s'appelle la séparation ou Ichspaltung, ou refente du sujet. [Lac66a, p. 842]

$ 31037$
La refente du sujet se fonde dans une refente de l'objet phallique. [Lac66a, p. 842]

$ 31039$
Le sujet se trouve constitué en deux parts. [Lac66a, p. 844]

$ 31054$
Le signifiant comme tel, a, en barrant le sujet par première intention, fait entrer en lui le sens de la mort. [Lac66a, p. 848]

$ 32010*$
La pulsion divise le sujet et le désir. [Lac66a, p. 853]

$ 32011$
Le désir ne se soutient que du rapport qu'il méconnaît, de la division du sujet à un objet qui le cause. [Lac66a, p. 853]

$ 33001$
Le psychanalyste repère le sujet dans sa Spaltung ou refente. [Lac66a, p. 855]

$ 33002$
La division du sujet est entre le savoir et la vérité. [Lac66a, p. 856]

$ 33003$
Le sujet, sur quoi les psychanalystes opèrent, est le sujet de la science. [Lac66a, p. 858]

$ 33004*$
Il n'y a pas de science de l'homme, parce que l'homme de la science n'existe pas, mais seulement son sujet. [Lac66a, p. 859]

$ 33005$
Le sujet de la science existe. [Lac66a, p. 859]

$ 33007$
Le sujet est en exclusion interne à son objet. [Lac66a, p. 861]

$ 33008$
La praxis de la psychanalyse n'implique pas d'autre sujet que la science. [Lac66a, p. 863]

$ 33009*$
Là où c'était, là comme sujet dois-je advenir. [Lac66a, p. 864]

$ 36001$
Le signifiant représente un sujet pour un signifiant, toujours autre. [Lac66b, p. 74]

$ 36003$
La structure du sujet est divisée. [Lac66b, p. 75]

$ 36004$
La structure du sujet laisse choir un résidu irréductible. [Lac66b, p. 75]

$ 38003*$
L'enseignement de la psychanalyse ne peut se transmettre d'un sujet à un autre que par les voies d'un transfert de travail. [Lac82a, p. 76]

$ 40009$
Il n'y a d'accès à la réalité que de ce que le sujet est conséquence du savoir. [Lac84a, p. 14]

$ 40013$
Le sujet n'est rien que le trou par quoi tout Autre est séparé de la jouissance. [Lac84a, p. 15]

$ 41001$
Une subversion se produit dans le sujet du savoir. [Lac84b, p. 8]

$ 41002$
Les quatre concepts qui produisent une subversion du sujet sont l'inconscient, la répétition, le transfert et la pulsion. [Lac84b, p. 8]

$ 41009$
Le sujet cartésien se distingue du sujet de la connaissance comme sujet de la certitude. [Lac84b, p. 8]

$ 41010$
Le sujet cartésien est un préalable de l'action psychanalytique. [Lac84b, p. 8]

$ 41012$
Un objet perdu est la cause de la position du sujet que subordonne le fantasme. [Lac84b, p. 8]

$ 41013$
Le grand Autre est constituant du sujet. [Lac84b, p. 9]

$ 41014$
L'être du sujet est refendu. [Lac84b, p. 9]

$ 41018$
Le cogito fonde la refente du sujet. [Lac84b, p. 9]

$ 41019$
L'être du sujet est la suture d'un manque. [Lac84b, p. 10]

$ 41021*$
Le sujet se refend d'être à la fois effet de la marque et support de son manque. [Lac84b, p. 10]

$ 41022$
Le signifiant est ce qui représente un sujet pour un autre signifiant. [Lac84b, p. 10]

$ 41023*$
Le sujet est ce qui répond à la marque par ce dont elle manque. [Lac84b, p. 10]

$ 41025$
La puissance des mathématiques ne repose que sur la suture du sujet. [Lac84b, p. 10]

$ 41033$
Dans le cogito, il s'agit du sujet supposé savoir. [Lac84b, p. 14]

$ 41034$
Le `je ne suis pas' du sujet a sa substance dans l'inconscient. [Lac84b, p. 14]

$ 41037$
la castration est une incarnation du sujet. [Lac84b, p. 14]

$ 41038$
Le sujet n'est qu'effet de langage. [Lac84b, p. 14]

$ 41045$
Dans l'acting out, ce qui dit n'est pas sujet, mais vérité. [Lac84b, p. 15]

$ 41047*$
Il n'y a pas d'autre mode d'entrée pour le sujet dans le réel que le fantasme. [Lac84b, p. 16]

$ 41050$
Le fantasme tient, pour le sujet, la place du réel. [Lac84b, p. 16]

$ 41056$
L'acte porte sur un dire dont il change le sujet. [Lac84b, p. 18]

$ 41058$
L'acte psychanalytique destitue, en sa fin, le sujet même qui l'instaure. [Lac84b, p. 18]

$ 41061$
Il y a de l'inconscient veut dire qu'il y a du savoir sans sujet. [Lac84b, p. 19]

$ 41068*$
Un signifiant est ce qui représente un sujet pour un autre signifiant. [Lac84b, p. 20]

$ 42002*$
Il n'y a pas de sujet de désir. [Lac66c, p. 9]

$ 42003$
Il existe le sujet du fantasme. [Lac66c, p. 9]

$ 42004$
Un objet cause une division du sujet. [Lac66c, p. 9]

$ 42007*$
Le sujet de l'inconscient est un être parlé. [Lac66c, p. 12]

$ 44009*$
Aucun sujet n'est supposable par un autre sujet. [Lac68f, p. 18]

$ 44010$
Le sujet supposé savoir est le pivot d'où s'articule tout ce qu'il en est du transfert. [Lac68f, p. 19]

$ 44011$
Le sujet supposé savoir est supposé par un autre sujet. [Lac68f, p. 19]

$ 44012$
Un sujet ne suppose rien, il est supposé par le signifiant qui le représente pour un autre signifiant. [Lac68f, p. 19]

$ 44013$
Le supposé par le sujet s'écrit avec la formule:

$\displaystyle \frac{S}{s (S_1,S_2,\dots S_n)} \hspace{-.40in}
\genfrac{}{}{0pt}{}{\xrightarrow{\hspace{.75in}} S_q}{\;}
$

$ S$ est le signifiant du transfert; $ s$ représente le sujet; les éléments entre parenthèses représentent le savoir, supposé présent, des signifiants dans l'inconscient. [Lac68f, p. 19]

$ 44015*$
Le sujet supposé savoir n'est pas réel. [Lac68f, p. 20]

$ 45002$
Dans l'acte analytique, l'objet est actif et le sujet subverti. [Lac68e, p. 34]

$ 45004$
L'inconscient a pour fonction d'effacer le sujet. [Lac68e, p. 35]

$ 45008$
L'inconscient représente la représentation qu'a le sujet, là où elle manque, là où manque le sujet. [Lac68e, p. 36]

$ 45010$
La position du psychanalyste est suspendue à un rapport béant, à la méprise du sujet supposé savoir. [Lac68e, p. 39]

$ 45012$
Dans la structure de la méprise du sujet supposé savoir, le psychanalyste doit trouver la certitude de son acte, et la béance qui fait sa loi. [Lac68e, p. 40]

$ 47010$
La réalité est commandée par le fantasme, en tant que le sujet s'y réalise dans sa division même. [Lac68b, p. 58]

$ 47013$
La réalité psychique est celle du sujet divisé. [Lac68b, p. 59]

$ 51009$
Le désir du sujet est le désir de l'Autre. [Lac70b, p. 14]

$ 51020*$
La division du sujet se symbolise du $ \not\!S$. [Lac70b, p. 26]

$ 52001$
La psychanalyse est fonction de l'ordre du sujet. [Lac70a, p. 49]

$ 52002$
Le sujet dépend de l'objet. [Lac70a, p. 49]

$ 52003$
L'objet refend le sujet. [Lac70a, p. 49]

$ 53005$
Le sujet est d'origine marqué de division. [Lac70d, p. 57]

$ 53018*$
La science, de faire le sujet maître, le dérobe. [Lac70d, p. 63]

$ 53023$
Le signifiant représente un sujet pour un autre signifiant. [Lac70d, p. 65]

$ 53025$
Le signifiant ne représente pas pour un autre sujet. [Lac70d, p. 65]

$ 53035*$
Pour le sujet, l'inconscient, c'est ce qui réunit en lui les conditions: ou il n'est pas, ou il ne pense pas. [Lac70d, p. 69]

$ 53036$
La métonymie, joue de la jouissance où le sujet se produit comme coupure. [Lac70d, p. 70]

$ 53046$
L'inconscient fait sujet de la négation. [Lac70d, p. 78]

$ 53051$
Être fait sujet d'un discours peut rendre l'être humain sujet au savoir. [Lac70d, p. 85]

$ 53059*$
L'hystérique, c'est le sujet divisé. [Lac70d, p. 89]

$ 53061*$
La science est une idéologie de la suppression du sujet. [Lac70d, p. 89]

$ 53074$
Dans le schéma ici sur les quatre discours, les termes sont: [Lac70d, p. 99]

$ 54008$
Il faut être un sujet pour faire usage du langage. [Lac77a, p. 13]

$ 54009$
Le sujet ne peut être pensé, si ce n'est comme structuré par le langage. [Lac77a, pp. 13-14]

$ 54010$
Ce qui est comme sujet, c'est ce qui pense, `donc je suis'. [Lac77a, p. 14]

$ 54011$
Il arrive que ça pense, là où il est impossible que le sujet articule `donc je suis'. [Lac77a, p. 14]

$ 54015$
Dans tout énoncé, le sujet de l'énonciation est séparé de l'être par une barre. [Lac77a, p. 14]

$ 54020$
La logique du sujet est une logique étirable. [Lac77a, p. 15]

$ 55005$
C'est de la conjonction du trait premier et de ce qui l'efface, que le ruissellement se fait sujet. [Lac71a, p. 7]

$ 55010$
Le sujet est divisé par le langage. [Lac71a, p. 9]

$ 58017*$
Le corps des parlants est sujet à se diviser de ses organes. [Lac73a, p. 12]

$ 58022$
$ \htmlref{}{universel}\forall x . \Phi x $ a pour sens que tout sujet, en tant que tel, s'inscrit dans la fonction phallique pour parer à l'absence du rapport sexuel. [Lac73a, p. 15]

$ 58025$
Dans les asphères, la coupure fermée, qui est le dit, elle fait sujet. [Lac73a, p. 29]

$ 58037*$
L'analyse se fonde du sujet supposé savoir. [Lac73a, p. 33]

$ 58048*$
Un tore n'a de trou, central ou circulaire, que pour qui le regarde en objet, non pour qui en est le sujet. [Lac73a, p. 42]

$ 59007*$
Le sujet de l'inconscient ne touche à l'âme que par le corps. [Lac74b, p. 16]

$ 59031$
Le transfert fonctionne avec le sujet supposé savoir. [Lac74b, p. 49]

$ 60005$
Un n'est que le savoir supérieur au sujet. [Lac75d, p. 8]

$ 60011$
Deux symbolise dans la langue le sujet supposé du savoir. [Lac75d, p. 8]


next up previous contents index
Next: Suture Up: Les termes Previous: Suggestion, hypnose, suggérer
Jacques B. Siboni