next up previous contents index
Next: La psychanalyse et son Up: Écrits Previous: Réponse au comment. de


La chose freudienne, 1955

$ 17001*$
Moi la vérité, je parle. [Lac66a, p. 409]

$ 17002*$
Il y a du véritable. [Lac66a, p. 406]

$ 17003$
La psychanalyse est la science des mirages qui s'établissent dans le champ de la situation analytique. [Lac66a, p. 407]

$ 17004*$
Il n'est parole que de langage. [Lac66a, p. 412]

$ 17005$
Ça parle, là où ça souffre. [Lac66a, p. 413]

$ 17006*$
Le langage est un ordre que des lois constituent. [Lac66a, p. 413]

$ 17007$
Le langage, c'est différent de l'expression naturelle. [Lac66a, p. 413]

$ 17008$
Le langage, ce n'est pas un code. [Lac66a, p. 413]

$ 17009$
Le langage ne se confond pas avec l'information. [Lac66a, p. 413]

$ 17010$
Le langage est peu réductible à une superstructure. [Lac66a, p. 414]

$ 17011$
Les deux réseaux du signifiant et du signifié organisent des relations qui ne se recouvrent pas. [Lac66a, p. 414]

$ 17012$
Le réseau du signifiant est la structure synchronique du matériel du langage. [Lac66a, p. 414]

$ 17013$
Chaque élément du réseau du signifiant prend son emploi exact d'être différent des autres. [Lac66a, p. 414]

$ 17014$
Le réseau du signifié est l'ensemble diachronique des discours concrètement prononcés. [Lac66a, p. 414]

$ 17015$
Le réseau du signifié réagit historiquement sur le réseau du signifiant. [Lac66a, p. 414]

$ 17016$
La structure du réseau du signifiant commande les voies du réseau du signifié. [Lac66a, p. 414]

$ 17017$
L'unité de signification ne se résout jamais en une pure indication du réel. [Lac66a, p. 414]

$ 17018$
L'unité de signification renvoie toujours à une autre signification. [Lac66a, p. 414]

$ 17019*$
La signification ne se réalise qu'à partir d'une prise des choses qui est d'ensemble. [Lac66a, p. 414]

$ 17020$
Le langage, ce n'est pas du signe. [Lac66a, p. 415]

$ 17021$
Le symptôme a structure signifiante. [Lac66a, p. 415]

$ 17022$
La fonction symbolique est omniprésente pour l'être humain. [Lac66a, p. 415]

$ 17023*$
Wo Es war, soll Ich werden. [Lac66a, p. 416]

$ 17024$
Le moi est constitué en son noyau par une série d'identifications aliénantes. [Lac66a, p. 417]

$ 17025$
sujet était, dois-je devenir. [Lac66a, p. 417]

$ 17026$
Ça est das, et non pas Es. [Lac66a, p. 417]

$ 17027$
Là où c'était, là où s'était, c'est mon devoir que je vienne à être. [Lac66a, pp. 417-418]

$ 17028*$
La première résistance à quoi l'analyse a à faire, c'est celle du discours lui-même. [Lac66a, p. 418]

$ 17029$
L'objectivation est soumise dans son principe à une loi de méconnaissance qui régit le sujet, non seulement comme observé, mais comme observateur. [Lac66a, p. 419]

$ 17030$
C'est dans la désagrégation de l'unité imaginaire que constitue le moi, que le sujet trouve le matériel signifiant de ses symptômes. [Lac66a, p. 427]

$ 17031$
Dans la situation analytique, il n'y a pas seulement deux sujets présents. [Lac66a, p. 429]

$ 17032$
Dans la situation analytique il y a deux sujets, pourvus chacun de deux objets, le moi et l'autre. [Lac66a, p. 429]

$ 17033$
L'autre dans la situation analytique est l'indice d'un $ a$ initial. [Lac66a, p. 429]

$ 17034$
Dans la situation analytique, chaque $ S$ est $ A$ pour l'autre participant. [Lac66a, p. 429]

$ 17035$
Dans la situation analytique, chaque moi est autre pour l'autre participant. [Lac66a, p. 429]

$ 17036*$
L'analyste intervient concrètement dans la dialectique de l'analyse en faisant le mort. [Lac66a, p. 430]

$ 17037$
L'analyste fait le mort par son silence, là où il est l'Autre. [Lac66a, p. 430]

$ 17038$
L'analyste fait le mort en annulant sa propre résistance, là où il est l'autre. [Lac66a, p. 430]

$ 17039$
En faisant le mort, l'analyste présentifie la mort. [Lac66a, p. 430]

$ 17040$
Quand l'analyste est l'Autre, il est sous l'incidence du symbolique. [Lac66a, p. 430]

$ 17041$
Quand l'analyste est l'autre, il est sous l'incidence de l'imaginaire. [Lac66a, p. 430]

$ 17042$
L'analyste doit s'adresser à l'Autre. [Lac66a, p. 430]

$ 17043$
L'Autre parle à l'analyste, dans le discours que l'autre tient devant lui. [Lac66a, p. 430]

$ 17044$
L'Autre est le lieu où se constitue le je qui parle avec le je qui entend. [Lac66a, p. 431]

$ 17045$
Le lieu du sujet s'étend dans le sujet, aussi loin qu'y règnent les lois de la parole. [Lac66a, p. 431]

$ 17046$
Le lieu de l'Autre s'étend bien au-delà du discours qui prend du moi ses mots d'ordre. [Lac66a, p. 431]

$ 17047$
Le sujet est responsable de la dette symbolique, en tant que sujet de la parole. [Lac66a, p. 434]


next up previous contents index
Next: La psychanalyse et son Up: Écrits Previous: Réponse au comment. de
Jacques B. Siboni