next up previous contents index
Next: Passe, passer, impasse, passage Up: Les termes Previous: Parcours


Parole, parler, logos

$ 2017$
Les paroles restent. [Lac66a, p. 27]

$ 2019$
Les paroles entraînent une dette ineffaçable. [Lac66a, p. 27]

$ 2042$
L'entrée de l'homme dans l'ordre symbolique ne peut se faire que par le défilé radical de la parole. [Lac66a, p. 53]

$ 2043$
Le défilé de la parole se reproduit chaque fois que le sujet s'adresse à l'Autre, comme absolu. [Lac66a, p. 53]

$ 12012$
Le symptôme est langage dont la parole doit être délivrée. [Lac66a, p. 269]

$ 12015$
L'homme parle parce que le symbole l'a fait homme. [Lac66a, p. 276]

$ 12017$
Dans la folie il y a la liberté négative d'une parole qui a renoncé à se faire reconnaître. [Lac66a, p. 279]

$ 12019$
Dans la folie, l'absence de parole se manifeste par les stéréotypies d'un discours où le sujet est parlé plutôt qu'il ne parle. [Lac66a, p. 280]

$ 12022$
Pour libérer sa parole, le sujet est introduit, par la psychanalyse, au langage de son désir. [Lac66a, p. 293]

$ 12029$
La parole introduit un effet de signifiant. [Lac66a, p. 296]

$ 12030$
La parole a une fonction symbolisante. [Lac66a, p. 296]

$ 12031$
La parole, dans sa fonction symbolisante, va transformer le sujet à qui elle s'adresse, par le lien qu'elle établit avec celui qui l'émet. [Lac66a, p. 296]

$ 12036$
La responsabilité de l'analyste chaque fois qu'il intervient par la parole, est de reconnaître ou d'abolir le sujet comme tel. [Lac66a, p. 300]

$ 12037$
La parole est un don de langage. [Lac66a, p. 301]

$ 12040$
L'analyse a pour but l'avènement d'une parole vraie. [Lac66a, p. 302]

$ 12047$
La parole a essentiellement une valeur d'évocation. [Lac66a, p. 295]

$ 13003$
Il existe dans le discours constitué la parole constituante. [Lac66a, p. 337]

$ 13010$
La parole donne au sens son support dans le symbole qu'elle incarne par son acte. [Lac66a, p. 351]

$ 13011$
La parole est un acte. [Lac66a, p. 351]

$ 13012$
La parole suppose un sujet. [Lac66a, p. 351]

$ 13014$
La vraie parole s'oppose au discours vrai. [Lac66a, p. 351]

$ 13015$
La vraie parole constitue la reconnaissance par les sujets de leurs êtres en ce qu'ils y sont inter-essés. [Lac66a, p. 351]

$ 13018*$
L'homme, dans la subordination de son être à la loi de la reconnaissance, est traversé par les avenues de la parole. [Lac66a, p. 352]

$ 13019*$
Le discours de la tromperie et de l'erreur n'est pas sans témoigner de l'existence de la parole où se fonde la vérité. [Lac66a, p. 353]

$ 13022*$
L'analyste doit aspirer à telle maîtrise de sa parole qu'elle soit identique à son être. [Lac66a, p. 359]

$ 15008$
Le domaine de la violence commence aux confins où la parole se démet. [Lac66a, p. 375]

$ 15011$
Dans l'analyse, le rêve ne vaut que comme vecteur de la parole. [Lac66a, p. 378]

$ 16001$
La parole pleine se définit par son identité à ce dont elle parle. [Lac66a, p. 381]

$ 17001*$
Moi la vérité, je parle. [Lac66a, p. 409]

$ 17004*$
Il n'est parole que de langage. [Lac66a, p. 412]

$ 17005$
Ça parle, là où ça souffre. [Lac66a, p. 413]

$ 17043$
L'Autre parle à l'analyste, dans le discours que l'autre tient devant lui. [Lac66a, p. 430]

$ 17044$
L'Autre est le lieu où se constitue le je qui parle avec le je qui entend. [Lac66a, p. 431]

$ 17045$
Le lieu du sujet s'étend dans le sujet, aussi loin qu'y règnent les lois de la parole. [Lac66a, p. 431]

$ 17047$
Le sujet est responsable de la dette symbolique, en tant que sujet de la parole. [Lac66a, p. 434]

$ 18001$
Dans l'inconscient, ça parle. [Lac66a, p. 437]

$ 18006$
La structure du langage est la structure des langues parlées effectivement. [Lac66a, p. 444]

$ 20002$
Le langage ne se confond pas avec les diverses fonctions somatiques et psychiques qui le desservent chez le sujet parlant. [Lac66a, p. 495]

$ 21051$
Le schéma $ I$, figure ici, désigne les objets: $ M$, (s'adresse à nous), $ a$, (jouissance transsexualiste), (laissé tombé par le créateur), (image de la créature), $ \mathcal{S}$, $ \Phi_0$, $ \mathcal{R}$, $ \ensuremath{P}\xspace _0$, $ \mathcal{I}$, (futur de la créature), (créatures de la parole), (parole où se maintient le réel), $ I$, $ a '$, (aime sa femme). [Lac66a, p. 571]

$ 21053$
Dans la psychose, toute l'épaisseur de la créature réelle s'interpose pour le sujet entre la jouissance narcissique de son image et l'aliénation de la parole. [Lac66a, p. 572]

$ 21056$
Pour le psychanalyste il convient d'écouter celui qui parle, quand il s'agit d'un message qui provient d'une parole au-delà du sujet. [Lac66a, p. 574]

$ 22005$
Dans l'inconscient, un matériel y joue selon des lois qui sont celles des langues qui sont ou furent effectivement parlées. [Lac66a, p. 594]

$ 22011$
L'analysant demande, du fait qu'il parle. [Lac66a, p. 617]

$ 22038$
L'Autre est le lieu de la parole. [Lac66a, p. 627]

$ 22044$
L'Autre est le lieu du déploiement de la parole ou autre scène. [Lac66a, p. 628]

$ 22046*$
Le désir du rêve n'est pas assumé par le sujet qui dit `je' dans sa parole. [Lac66a, p. 629]

$ 22057*$
C'est d'abord pour le sujet que sa parole est un message, parce qu'elle se produit au lieu de l'Autre. [Lac66a, p. 634]

$ 22059$
Le sujet subit une refente (Spaltung) de n'être sujet qu'en tant qu'il parle. [Lac66a, p. 634]

$ 23015$
L'Autre est l'analyste, pour ce que le sujet en fait le lieu de sa parole. [Lac66a, p. 680]

$ 24002*$
Dans l'homme et par l'homme, ça parle. [Lac66a, p. 688]

$ 24004*$
Ça parle dans l'Autre. [Lac66a, p. 689]

$ 24015$
Les besoins de l'homme sont déviés, du fait qu'il parle. [Lac66a, p. 690]

$ 24025$
Le phallus est le signifiant de la marque où la part du logos se conjoint à l'avènement du désir. [Lac66a, p. 692]

$ 25005$
Le sujet qui parle ne se soutient que du discours. [Lac66a, p. 709]

$ 25010$
C'est dans le redoublement du sujet de la parole que l'inconscient, comme tel trouve à s'articuler. [Lac66a, p. 711]

$ 30007$
Le je comme signifiant n'est rien que le shifter ou indicatif qui, dans le sujet de l'énoncé, désigne le sujet en tant qu'il parle actuellement. [Lac66a, p. 800]

$ 30029$
L'Autre est le lieu de la parole. [Lac66a, p. 807]

$ 30031$
Par la dimension qu'il constitue, l'Autre permet de distinguer entre tromperie de la parole et feinte. [Lac66a, p. 807]

$ 30033*$
La parole ne commence qu'avec le passage de la feinte à l'ordre du signifiant. [Lac66a, p. 807]

$ 30034$
Le signifiant exige le lieu de l'Autre pour que la parole qu'il supporte puisse mentir, c'est-à-dire se poser comme vérité. [Lac66a, p. 807]

$ 30036$
La vérité tire sa garantie de la parole. [Lac66a, p. 808]

$ 31009$
Le sujet, ça parle de lui. [Lac66a, p. 835]

$ 31010$
Le sujet, on ne lui parle pas. [Lac66a, p. 835]

$ 31011$
Le sujet s'appréhende là où ça parle de lui. [Lac66a, p. 835]

$ 31019*$
L'Autre est la dimension exigée de ce que la parole s'affirme en vérité. [Lac66a, p. 839]

$ 31023*$
Aucun sujet n'a de raison d'apparaître dans le réel, sauf à ce qu'il y existe des êtres parlants. [Lac66a, p. 840]

$ 31027*$
Le signifiant se produisant au lieu de l'Autre non encore repéré y fait surgir le sujet de l'être qui n'a pas encore la parole. [Lac66a, p. 840]

$ 33010*$
La pensée ne fonde l'être qu'à se nouer dans la parole. [Lac66a, p. 865]

$ 33013*$
La vérité se fonde de ce qu'elle parle. [Lac66a, p. 868]

$ 42007*$
Le sujet de l'inconscient est un être parlé. [Lac66c, p. 12]

$ 44006$
L'intersubjectivité implique l'usage de la parole. [Lac68f, p. 18]

$ 53054$
L'inconscient parle. [Lac70d, p. 87]

$ 54005*$
La parole n'est pas le langage. [Lac77a, p. 13]

$ 54006$
Le langage fait parler l'être. [Lac77a, p. 13]

$ 55003$
Qui parle, habite le langage. [Lac71a, p. 6]

$ 56002*$
Pour qui parle japonais, c'est performance usuelle que de dire la vérité par le mensonge, c'est-à-dire sans être un menteur. [Lac81, p. 3]

$ 58017*$
Le corps des parlants est sujet à se diviser de ses organes. [Lac73a, p. 12]

$ 58036*$
Le rapport d'organe du langage à l'être parlant est métaphore. [Lac73a, p. 33]

$ 59003*$
Il n'y a d'inconscient que chez l'être parlant. [Lac74b, p. 15]

$ 59005*$
L'inconscient, ça parle. [Lac74b, p. 16]

$ 60002$
L'être parlant est celui qui prend être de la parole. [Lac75d, p. 7]

$ 60003$
Il y a solidarité entre le non-rapport des sexes et le fait qu'un être soit parlant. [Lac75d, p. 7]

$ 60007*$
Le savoir affecte le corps de l'être qui ne se fait être que de paroles. [Lac75d, p. 8]

$ 61008$
La passion majeure chez l'être parlant, c'est l'ignorance. [Lac75b, p. 16]

$ 62004*$
Pas-tout être à parler ne saurait s'autoriser à faire un analyste. [Lac82d]

$ 64001*$
L'inconscient, c'est un savoir en tant que parlé comme constituant de LOM. [Lac75c, p. 13]

$ 64002$
La parole se définit d'être le seul lieul'être ait un sens. [Lac75c, p. 13]


next up previous contents index
Next: Passe, passer, impasse, passage Up: Les termes Previous: Parcours
Jacques B. Siboni