next up previous contents index
Next: Miroir, spéculaire Up: Les termes Previous: Métaphore, métaphorique

Métonymie, métonymique

$ 20024$
La métonymie est la fonction proprement signifiante dans le langage. [Lac66a, p. 505]

$ 20026$
Dans la métaphore, le signifiant occulté reste présent de sa connexion métonymique au reste de la chaîne. [Lac66a, p. 507]

$ 20032$
La Verschiebung, ou déplacement, c'est ce virement de la signification que la métonymie démontre. [Lac66a, p. 511]

$ 20038$
La structure métonymique peut être symbolisée par la formule:

$\displaystyle \ensuremath
{f ( \ensuremath{S}\xspace \dots \ensuremath{S'}\xspa...
...\ensuremath{S}\xspace
\cong \ensuremath{S}\xspace ( \frac{\ }{\ } ) s}\xspace $

le signe $ (\frac{\ }{\ })$ manifeste la barre de $ S$ sur $ s$. [Lac66a, p. 515]

$ 20039$
La structure métonymique, c'est la connexion du signifiant au signifiant, qui permet l'élision par quoi le signifiant installe le manque de l'être, dans la relation d'objet. [Lac66a, p. 515]

$ 20040$
La structure métonymique se sert de la valeur de renvoi de la signification, pour l'investir du désir visant le manque qu'il supporte. [Lac66a, p. 515]

$ 20041$
Le signe $ (\frac{\ }{\ })$ de la métonymie marque l'irréductibilité où se constitue, dans les rapports du signifiant au signifié, la résistance de la signification. [Lac66a, p. 515]

$ 20045$
$ S'$ est latent dans la métonymie. [Lac66a, p. 515]

$ 20061*$
Le désir est une métonymie. [Lac66a, p. 528]

$ 20063$
Quelque chose lie la métonymie au manque à être. [Lac66a, p. 528]

$ 21060$
La chaîne signifiante se développe selon des liaisons logiques, dont la prise sur ce qui est à signifier s'exerce par les effets de signifiant, métaphore et métonymie. [Lac66a, p. 575]

$ 22023$
Dans la chaîne signifiante, la combinaison d'un terme à un autre produit l'effet de métonymie. [Lac66a, p. 622]

$ 22032$
La métonymie est cet effet rendu possible de ce qu'il n'est nulle signification qui ne renvoie à une autre signification. [Lac66a, p. 622]

$ 22079*$
Le désir est la métonymie du manque à être. [Lac66a, pp. 623,640]

$ 22080$
Le moi est la métonymie du désir. [Lac66a, p. 640]

$ 23016$
Le désir règle la répétition signifiante du névrosé comme sa métonymie. [Lac66a, p. 682]

$ 24003$
La métonymie et la métaphore sont génératrices du signifié. [Lac66a, p. 689]

$ 30006$
Les effets de combinaison métonymique du signifiant apparaissent dans la dimension diachronique du discours. [Lac66a, pp. 799-800]

$ 30048$
Le moi ne s'achève qu'à être articulé comme métonymie de la signification du Je du discours. [Lac66a, p. 809]

$ 31012$
Le désir fait son lit de la coupure signifiante où s'effectue la métonymie. [Lac66a, p. 835]

$ 31025$
Le langage des animaux est un langage de signes qui n'admet pas la métaphore, ni n'engendre la métonymie. [Lac66a, p. 840]

$ 31038$
La métonymie est le véhicule du désir. [Lac66a, p. 843]

$ 37013$
La formule de la métonymie rend compte du déplacement dans l'inconscient. [Lac77b, p. 15]

$ 37014$
L'objet $ a$ est le pivot dont se déroule chaque tour de phrase, en sa métonymie. [Lac77b, p. 16]

$ 53029$
La métonymie, c'est la sélection d'un signifiant dans sa suite. [Lac70d, p. 67]

$ 53036$
La métonymie, joue de la jouissance où le sujet se produit comme coupure. [Lac70d, p. 70]


next up previous contents index
Next: Miroir, spéculaire Up: Les termes Previous: Métaphore, métaphorique
Jacques B. Siboni