next up previous contents index
Next: Dette Up: Les termes Previous: Déplacement, Verschiebung, déplacer

Désir

$ 2038$
Le désir possède une persistance indestructible. [Lac66a, p. 52]

$ 5008$
Tout le savoir humain est médiatisé par le désir de l'autre. [Lac66a, p. 98]

$ 6011*$
La satisfaction du désir humain n'est possible que médiatisée par le désir et le travail de l'autre. [Lac66a, p. 121]

$ 12003$
L'ego est frustration, non d'un désir du sujet, mais d'un objet. [Lac66a, pp. 249-250]

$ 12004$
L'ego est frustration d'un objet, où le désir du sujet est aliéné. [Lac66a, p. 250]

$ 12009$
Le désir de l'homme trouve son sens dans le désir de l'autre parce que son premier objet est d'être reconnu par l'autre. [Lac66a, p. 268]

$ 12022$
Pour libérer sa parole, le sujet est introduit, par la psychanalyse, au langage de son désir. [Lac66a, p. 293]

$ 12023$
Il s'agit d'un langage de désir dans les symboles du symptôme. [Lac66a, p. 293]

$ 12025$
Le langage du symptôme est le langage qui saisit le désir au point où il s'humanise. [Lac66a, pp. 293-294]

$ 12044*$
Le moment où le désir s'humanise est aussi celui où l'enfant naît au langage. [Lac66a, p. 319]

$ 12045$
Le désir du sujet cessant d'être infans est de devenir le désir d'un autre qui le domine. [Lac66a, p. 319]

$ 12046$
Le symbole se manifeste d'abord comme meurtre de la chose, et cette mort constitue dans le sujet l'éternisation de son désir. [Lac66a, p. 319]

$ 13006*$
Le désir de l'homme s'aliène dans le désir de l'autre5.8. [Lac66a, p. 343]

$ 19005$
Le désir est inextinguible. [Lac66a, p. 467]

$ 20040$
La structure métonymique se sert de la valeur de renvoi de la signification, pour l'investir du désir visant le manque qu'il supporte. [Lac66a, p. 515]

$ 20061*$
Le désir est une métonymie. [Lac66a, p. 528]

$ 21035$
$ \not\!S$ est le $ S$ barré du désir. [Lac66a, p. 554]

$ 21038$
Dans la perversion l'enfant s'identifie à l'objet imaginaire du désir que la mère le désire, en tant que la mère elle-même le symbolise dans le phallus. [Lac66a, p. 554]

$ 21050$
Le désir de l'enfant trouve à s'identifier au manque-à-être de la mère. [Lac66a, p. 565]

$ 21070$
La formule de la métaphore s'applique à celle du Nom-du-Père de la façon suivante: [Lac66a, p. 557]

$\displaystyle \ensuremath
{\frac{\text{Nom-du-Père}}{\text{Désir de la Mère}} \...
...m-du-Père}
\left(\frac{\ensuremath{A}\xspace }{\text{phallus}} \right)}\xspace $


$ 22024$
Le rêve est métaphore du désir. [Lac66a, p. 622]

$ 22026$
La métaphore est un certain passage du sujet au sens du désir. [Lac66a, p. 622]

$ 22027$
Le désir est à prendre à la lettre. [Lac66a, p. 620]

$ 22030$
Au fondement du désir s'avère peu de sens. [Lac66a, p. 622]

$ 22031$
Le désir court en dérivation de la chaîne signifiante. [Lac66a, p. 623]

$ 22033*$
Le désir ne fait qu'assujettir ce que l'analyse subjective. [Lac66a, p. 623]

$ 22034$
Le désir ne se saisit que dans l'interprétation. [Lac66a, p. 623]

$ 22035*$
L'élaboration du rêve est nourrie par le désir. [Lac66a, p. 623]

$ 22036$
Le rêve sert avant tout le désir de dormir. [Lac66a, p. 624]

$ 22037*$
Le désir est ce qui se manifeste dans l'intervalle que creuse la demande en deçà d'elle-même. [Lac66a, p. 627]

$ 22042$
Le désir résulte pour le sujet de la nécessité de faire passer son besoin par les défilés du signifiant. [Lac66a, p. 628]

$ 22043$
L'existence du discours conditionne le désir. [Lac66a, p. 628]

$ 22045*$
Le désir de l'homme est le désir de l'Autre. [Lac66a, p. 628]

$ 22046*$
Le désir du rêve n'est pas assumé par le sujet qui dit `je' dans sa parole. [Lac66a, p. 629]

$ 22047$
Le désir du rêve est discours articulé au lieu de l'Autre. [Lac66a, p. 629]

$ 22048$
Le désir dans le rêve est ex-sistant (Entstellung). [Lac66a, p. 629]

$ 22049$
La signifiance du rêve masque le désir. [Lac66a, p. 629]

$ 22050*$
Le désir se produit dans l'au-delà de la demande. [Lac66a, p. 629]

$ 22056*$
Le désir inconscient est le désir de l'Autre. [Lac66a, p. 632]

$ 22058$
Le désir transparaît toujours dans la demande, mais est au-delà. [Lac66a, p. 634]

$ 22061$
Dans le fantasme \ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}, le $ \not\!S$ est le $ S$ en fading devant l'objet du désir. [Lac66a, p. 634]

$ 22068$
Le transfert place le sujet à l'endroit de sa demande dans une position qu'il ne tient que de son désir. [Lac66a, p. 636]

$ 22070*$
La résistance du sujet quand elle s'oppose à la suggestion, n'est que désir de maintenir son désir. [Lac66a, p. 636]

$ 22071*$
C'est le désir qui maintient la direction de l'analyse, hors des effets de la demande. [Lac66a, p. 636]

$ 22075$
Le fantasme est ce par quoi le sujet se soutient au niveau de son désir évanouissant. [Lac66a, p. 637]

$ 22076$
Le désir est évanouissant pour autant que la satisfaction de la demande lui dérobe son objet. [Lac66a, p. 637]

$ 22079*$
Le désir est la métonymie du manque à être. [Lac66a, pp. 623,640]

$ 22080$
Le moi est la métonymie du désir. [Lac66a, p. 640]

$ 22081$
Le désir du névrosé est d'être le phallus. [Lac66a, p. 642]

$ 23002$
Le fading du sujet se produit dans la suspension du désir. [Lac66a, p. 656]

$ 23016$
Le désir règle la répétition signifiante du névrosé comme sa métonymie. [Lac66a, p. 682]

$ 23018$
$ a$ est l'objet du désir. [Lac66a, p. 682]

$ 23021$
Le désir mâle se note $ \Phi (a)$. [Lac66a, p. 683]

$ 23022$
Le désir de la femme se note \ensuremath {\ensuremath{/\negthinspace\negthickspace\negthickspace\ensuremath{A}\xspace }(\varphi)}. [Lac66a, p. 683]

$ 24020$
Le désir n'est pas l'appétit de la satisfaction. [Lac66a, p. 691]

$ 24021$
Le désir n'est pas la demande d'amour. [Lac66a, p. 691]

$ 24022$
Le désir est le phénomène de la refente ( Spaltung), de l'appétit de la satisfaction, et de la demande d'amour. [Lac66a, p. 691]

$ 24023$
La relation sexuelle occupe le champ clos du désir. [Lac66a, p. 691]

$ 24024$
Le sujet comme l'Autre, pour chacun des partenaires de la relation sexuelle, doivent tenir lieu de cause du désir. [Lac66a, p. 691]

$ 24025$
Le phallus est le signifiant de la marque où la part du logos se conjoint à l'avènement du désir. [Lac66a, p. 692]

$ 24027$
Le phallus comme signifiant donne la raison du désir. [Lac66a, p. 693]

$ 24030$
Le phallus est raison du désir de l'Autre. [Lac66a, p. 693]

$ 24032$
Le développement s'ordonne dans la dialectique de la demande d'amour et de l'épreuve du désir. [Lac66a, p. 693]

$ 24033*$
Si le désir de la mère est le phallus, l'enfant veut être le phallus pour le satisfaire. [Lac66a, p. 693]

$ 24034$
Le phallus est le signifiant du désir de l'Autre. [Lac66a, p. 694]

$ 24035$
La Verdrängung est inhérente au désir. [Lac66a, p. 694]

$ 25004*$
C'est l'incidence concrète du signifiant dans la soumission du besoin à la demande, qui en refoulant le désir en position de méconnu, donne à l'inconscient son ordre. [Lac66a, p. 709]

$ 27003*$
Ce qui resurgit dans l'inconscient du sujet c'est le désir de l'Autre, soit le phallus désiré par la mère. [Lac66a, p. 733]

$ 27006$
La plupart des perversions mâles ont pour motif imaginaire le désir de préserver un phallus, qui est celui qui a intéressé le sujet dans la mère. [Lac66a, p. 734]

$ 28002$
L'idéal du moi se forme par l'adoption inconsciente de l'image de l'Autre en tant qu'il a la jouissance de ce désir [Lac66a, p. 752]

$ 28003$
L'idéal du moi se forme avec le refoulement d'un désir du sujet. [Lac66a, p. 752]

$ 29004$
Le désir est le suppôt de la refente du sujet. [Lac66a, p. 773]

$ 29006$
Le fantasme fait le plaisir propre au désir. [Lac66a, pp. 773-774]

$ 29007*$
Désir n'est pas sujet. [Lac66a, p. 774]

$ 29008$
Le désir n'est nulle part indicable dans un signifiant de la demande. [Lac66a, p. 774]

$ 29009$
Le désir n'est pas articulable dans un signifiant de la demande. [Lac66a, p. 774]

$ 29010$
Le désir est articulé dans un signifiant de la demande. [Lac66a, p. 774]

$ 29014$
Dans la formule du fantasme $ \htmlref{\ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}\xspace }{fantasme} $, le poinçon $ \Diamond$ se lit `désir de', à lire de même de droite à gauche. [Lac66a, p. 774]

$ 29017$
L'ordre du fantasme sadien supporte l'utopie du désir. [Lac66a, p. 775]

$ 29024$
Le désir se supporte d'un fantasme, dont une partie au moins, est dans l'Autre. [Lac66a, p. 780]

$ 29025*$
La loi et le désir refoulé sont une seule et même chose. [Lac66a, p. 782]

$ 29026$
L'origine du désir est désir du désir de l'Autre. [Lac66a, p. 784]

$ 29027$
La psychanalyse reconnaît dans le désir la vérité du sujet. [Lac66a, p. 785]

$ 29028$
Le désir est l'envers de la loi. [Lac66a, p. 787]

$ 29030$
Le désir dans l'expérience sadique part soumis au plaisir. [Lac66a, p. 773]

$ 30014$
Le désir est articulé et n'est pas articulable. [Lac66a, p. 804]

$ 30056$
Le désir de l'homme trouve forme comme désir de l'Autre. [Lac66a, p. 813]

$ 30057*$
Le désir s'ébauche dans la marge où la demande se déchire du besoin. [Lac66a, p. 814]

$ 30058$
Le désir se présente comme autonome par rapport à la médiation de la loi. [Lac66a, p. 814]

$ 30059$
La loi s'origine du désir. [Lac66a, p. 814]

$ 30060$
Le représentant de la représentation cause le désir. [Lac66a, p. 814]

$ 30063$
Le de de `le désir de l'homme est le désir de l'Autre' est détermination subjective. [Lac66a, p. 814]

$ 30085$
Dans la dialectique du désir, le phallus donne corps à la jouissance. [Lac66a, p. 822]

$ 30088$
L'organe érectile vient à symboliser la place de la jouissance en tant que partie manquante à l'image désirée. [Lac66a, p. 822]

$ 30093$
L'obsessionnel nie le désir de l'Autre en formant son fantasme à accentuer l'impossible de l'évanouissement du sujet. [Lac66a, p. 824]

$ 30094$
Le désir ne se maintient chez l'hystérique que de l'insatisfaction qu'on y apporte, en s'y dérobant comme objet. [Lac66a, p. 824]

$ 30096$
La vraie fonction du père est d'unir un désir à la loi. [Lac66a, p. 824]

$ 30102$
C'est l'absence de pénis de la femme qui la fait phallus, objet du désir. [Lac66a, p. 825]

$ 30108*$
La castration veut dire qu'il faut que la jouissance soit refusée, pour qu'elle puisse être atteinte sur l'échelle renversée de la Loi du désir. [Lac66a, p. 827]

$ 31012$
Le désir fait son lit de la coupure signifiante où s'effectue la métonymie. [Lac66a, p. 835]

$ 31038$
La métonymie est le véhicule du désir. [Lac66a, p. 843]

$ 31051*$
C'est entre le sein et la mère que passe le plan de séparation qui fait du sein l'objet perdu en cause dans le désir. [Lac66a, p. 848]

$ 32003*$
La loi est au service du désir qu'elle institue par l'interdiction de l'inceste. [Lac66a, p. 852]

$ 32004*$
L'inconscient montre que le désir est accroché à l'interdit. [Lac66a, p. 852]

$ 32005$
C'est l'assomption de la castration qui crée le manque dont s'institue le désir. [Lac66a, p. 852]

$ 32006*$
Le désir est désir de désir. [Lac66a, p. 852]

$ 32007$
Le désir est désir de l'Autre. [Lac66a, p. 852]

$ 32010*$
La pulsion divise le sujet et le désir. [Lac66a, p. 853]

$ 32011$
Le désir ne se soutient que du rapport qu'il méconnaît, de la division du sujet à un objet qui le cause. [Lac66a, p. 853]

$ 32012*$
C'est le désir de l'analyste qui, au dernier terme, opère dans la psychanalyse. [Lac66a, p. 854]

$ 41059$
L'objet $ a$ est la cause du désir du psychanalysant. [Lac84b, p. 18]

$ 42002*$
Il n'y a pas de sujet de désir. [Lac66c, p. 9]

$ 44017*$
Le désir du psychanalyste, c'est son énonciation. [Lac68f, p. 23]

$ 46002*$
Le désir de l'homme est excentrique. [Lac68c, p. 43]

$ 46003$
Le désir se forme au lieu de l'Autre. [Lac68c, p. 43]

$ 47004*$
Le désir n'est présent que sous la demande. [Lac68b, p. 56]

$ 51001$
L'objet $ (\ensuremath{a}\xspace )$ est l'objet, cause du désir. [Lac70b, p. 11]

$ 51008$
Le désir du psychanalyste est ce lieu dont on est hors sans y penser. [Lac70b, p. 14]

$ 51009$
Le désir du sujet est le désir de l'Autre. [Lac70b, p. 14]

$ 51012$
Le désir du psychanalyste n'a rien à faire avec le désir d'être psychanalyste. [Lac70b, p. 19]

$ 51018*$
Le désir de l'analyste occupe l'objet $ (\ensuremath{a}\xspace )$. [Lac70b, p. 24]

$ 53039*$
Le désir d'être le maître contredit le fait même du psychanalyste. [Lac70d, p. 71]

$ 53040*$
La cause du désir se distingue de son objet. [Lac70d, p. 71]

$ 58028$
L'interprétation porte sur la cause du désir. [Lac73a, p. 30]

$ 58029$
La cause du désir, c'est l'objet $ (\ensuremath{a}\xspace )$. [Lac73a, p. 30]

$ 58031$
L'univers n'est que dans la cause du désir. [Lac73a, p. 30]


next up previous contents index
Next: Dette Up: Les termes Previous: Déplacement, Verschiebung, déplacer
Jacques B. Siboni