next up previous contents index
Next: Barre, barré Up: Les termes Previous: Grand Autre


Petit autre

$ 1001$
Dans le langage, notre message nous vient de l'Autre, sous une forme inversée. [Lac66a, p. 9]

$ 2005*$
L'inconscient, c'est le discours de l'Autre. [Lac66a, p. 16]

$ 2043$
Le défilé de la parole se reproduit chaque fois que le sujet s'adresse à l'Autre, comme absolu. [Lac66a, p. 53]

$ 2044$
L'Autre peut annuler le sujet. [Lac66a, p. 53]

$ 2046$
Dans le schéma ici, $ ({\mathrm{moi}})\ensuremath{a}\xspace $ et $ \ensuremath{a '}\xspace \mathrm{utre}$ représentent le couple de réciproque objectivation imaginaire. [Lac66a, p. 53]

$ 2049$
C'est du champ de l'Autre que le sujet $ \not\!S$ reçoit son message sous une forme inversée. [Lac66a, pp. 55-56]

$ 2052$
Dans le schéma ici, $ A$ est le champ de l'Autre. [Lac66a, p. 55]

$ 5003$
Le je s'objective dans la dialectique de l'identification à l'autre. [Lac66a, p. 94]

$ 5008$
Tout le savoir humain est médiatisé par le désir de l'autre. [Lac66a, p. 98]

$ 6002$
L'action psychanalytique suppose un sujet qui se manifeste comme tel à l'intention d'un autre. [Lac66a, p. 102]

$ 6007*$
Je est un autre. [Lac66a, p. 118]

$ 6011*$
La satisfaction du désir humain n'est possible que médiatisée par le désir et le travail de l'autre. [Lac66a, p. 121]

$ 8021$
C'est d'abord dans l'autre que le sujet s'identifie. [Lac66a, p. 181]

$ 12008$
L'inconscient du sujet, c'est le discours de l'autre5.3. [Lac66a, p. 265]

$ 12009$
Le désir de l'homme trouve son sens dans le désir de l'autre parce que son premier objet est d'être reconnu par l'autre. [Lac66a, p. 268]

$ 12045$
Le désir du sujet cessant d'être infans est de devenir le désir d'un autre qui le domine. [Lac66a, p. 319]

$ 13006*$
Le désir de l'homme s'aliène dans le désir de l'autre5.4. [Lac66a, p. 343]

$ 15005$
Le moi est impossible à distinguer des captations imaginaires qui le constituent par un autre et pour un autre. [Lac66a, p. 374]

$ 15009$
C'est la dialectique du moi et de l'autre qui fait l'impasse du névrosé. [Lac66a, p. 377]

$ 15013*$
L'inconscient, c'est le discours de l'Autre. [Lac66a, p. 379]

$ 17032$
Dans la situation analytique il y a deux sujets, pourvus chacun de deux objets, le moi et l'autre. [Lac66a, p. 429]

$ 17033$
L'autre dans la situation analytique est l'indice d'un $ a$ initial. [Lac66a, p. 429]

$ 17034$
Dans la situation analytique, chaque $ S$ est $ A$ pour l'autre participant. [Lac66a, p. 429]

$ 17035$
Dans la situation analytique, chaque moi est autre pour l'autre participant. [Lac66a, p. 429]

$ 17037$
L'analyste fait le mort par son silence, là où il est l'Autre. [Lac66a, p. 430]

$ 17038$
L'analyste fait le mort en annulant sa propre résistance, là où il est l'autre. [Lac66a, p. 430]

$ 17040$
Quand l'analyste est l'Autre, il est sous l'incidence du symbolique. [Lac66a, p. 430]

$ 17041$
Quand l'analyste est l'autre, il est sous l'incidence de l'imaginaire. [Lac66a, p. 430]

$ 17042$
L'analyste doit s'adresser à l'Autre. [Lac66a, p. 430]

$ 17043$
L'Autre parle à l'analyste, dans le discours que l'autre tient devant lui. [Lac66a, p. 430]

$ 17044$
L'Autre est le lieu où se constitue le je qui parle avec le je qui entend. [Lac66a, p. 431]

$ 17046$
Le lieu de l'Autre s'étend bien au-delà du discours qui prend du moi ses mots d'ordre. [Lac66a, p. 431]

$ 18012$
$ A$ désigne une place essentielle à la structure du symbolique. [Lac66a, p. 454]

$ 21002$
La condition névrotique ou psychotique du sujet $ S$ dépend de ce qui se déroule en l'Autre $ A$. [Lac66a, p. 549]

$ 21003$
Ce qui se déroule en l'Autre $ A$ est articulé comme un discours. [Lac66a, p. 549]

$ 21004$
Le schéma $ \mathcal{L}$ simplifié, figure ici, comprend les objets : $ S$, $ a$, $ a '$, $ A$. [Lac66a, p. 548]

$ 21010$
$ A$ est le lieu d'où peut se poser au sujet la question de son existence. [Lac66a, p. 549]

$ 21015$
$ A$ est la place de l'Autre. [Lac66a, p. 551]

$ 21019$
Le schéma R, figure ici, comprend les objets : $ \varphi$, $ S$ , $ \mathcal{I}$ , $ i$, $ a$ , $ M$ , $ \mathcal{R}$, $ \mathcal{S}$ , $ m$, $ a '$, $ A$, $ I$, $ P$. [Lac66a, p. 553]

$ 21020$
Dans le schéma R, figure ici, $ P$ représente la position en $ A$ du Nom-du-Père. [Lac66a, p. 553]

$ 21026$
Dans le schéma R, figure ici, de $ i$ à $ M$, soit en $ a$, se situent les figures de l'autre imaginaire dans les relations d'agression érotique où elles se réalisent. [Lac66a, p. 553]

$ 21044$
La présence du signifiant dans l'Autre est une présence fermée au sujet, à l'état de refoulé, verdrängt. [Lac66a, p. 557]

$ 21052$
Dans la psychose, l'Idéal du moi a pris la place de l'Autre. [Lac66a, p. 572]

$ 21058$
L'Autre est le lieu de la mémoire appelée inconscient. [Lac66a, p. 575]

$ 21061$
La condition essentielle de la psychose est la forclusion du Nom-du-Père à la place de l'Autre et l'échec de la métaphore paternelle. [Lac66a, p. 575]

$ 21062*$
Pour que la psychose se déclenche, il faut que le Nom-du-Père, verworfen, forclos, c'est-à-dire jamais venu à la place de l'Autre, y soit appelé en opposition symbolique au sujet. [Lac66a, p. 577]

$ 21063$
Le défaut du Nom-du-Père à la place de l'Autre ouvre un trou dans le signifié. [Lac66a, p. 577]

$ 21066$
Le Nom-du-Père est le signifiant qui dans l'Autre, en tant que lieu du signifiant, est le signifiant de l'Autre en tant que lieu de la loi. [Lac66a, p. 583]

$ 21068*$
L'inconscient est le discours de l'Autre. [Lac66a, p. 549]

$ 22032$
La métonymie est cet effet rendu possible de ce qu'il n'est nulle signification qui ne renvoie à une autre signification. [Lac66a, p. 622]

$ 22038$
L'Autre est le lieu de la parole. [Lac66a, p. 627]

$ 22039$
L'Autre est le lieu du manque à être. [Lac66a, p. 627]

$ 22044$
L'Autre est le lieu du déploiement de la parole ou autre scène. [Lac66a, p. 628]

$ 22045*$
Le désir de l'homme est le désir de l'Autre. [Lac66a, p. 628]

$ 22047$
Le désir du rêve est discours articulé au lieu de l'Autre. [Lac66a, p. 629]

$ 22053$
La haine va à nier l'être de l'autre. [Lac66a, p. 629]

$ 22054$
Le $ a$ et le moi, son ombre, sont deux autres. [Lac66a, p. 630]

$ 22055$
Le refus de la castration est d'abord refus de la castration de l'Autre (de la mère premièrement). [Lac66a, p. 632]

$ 22056*$
Le désir inconscient est le désir de l'Autre. [Lac66a, p. 632]

$ 22057*$
C'est d'abord pour le sujet que sa parole est un message, parce qu'elle se produit au lieu de l'Autre. [Lac66a, p. 634]

$ 23015$
L'Autre est l'analyste, pour ce que le sujet en fait le lieu de sa parole. [Lac66a, p. 680]

$ 23023$
Le schéma ici désigne les objets $ A$, $ \not\!S$, $ S$, $ I$, $ a$, $ a '$, $ i' ( \ensuremath{a}\xspace )$, le miroir. [Lac66a, p. 674]

$ 23024$
Le schéma iciretour désigne les objets $ A$, $ \ensuremath{S}\xspace _{1}$, $ \ensuremath{S}\xspace _{2}$, $ a$, $ a '$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$, $ i' ( \ensuremath{a}\xspace )$, $ I$, le miroir. [Lac66a, p. 680]

$ 24004*$
Ça parle dans l'Autre. [Lac66a, p. 689]

$ 24005$
C'est dans l'Autre que le sujet trouve sa place signifiante, par une antériorité logique à tout éveil du signifié. [Lac66a, p. 689]

$ 24017$
Le message de l'homme est émis du lieu de l'Autre. [Lac66a, p. 690]

$ 24024$
Le sujet comme l'Autre, pour chacun des partenaires de la relation sexuelle, doivent tenir lieu de cause du désir. [Lac66a, p. 691]

$ 24028$
Le sujet a accès au phallus, à la place de l'Autre. [Lac66a, p. 693]

$ 24030$
Le phallus est raison du désir de l'Autre. [Lac66a, p. 693]

$ 24034$
Le phallus est le signifiant du désir de l'Autre. [Lac66a, p. 694]

$ 27001$
La castration suppose la subjectivité de l'Autre en tant que lieu de sa loi. [Lac66a, p. 732]

$ 27002*$
Un dévoilement de l'Autre intéressé dans le transfert peut modifier une défense commandée symboliquement. [Lac66a, p. 732]

$ 27003*$
Ce qui resurgit dans l'inconscient du sujet c'est le désir de l'Autre, soit le phallus désiré par la mère. [Lac66a, p. 733]

$ 28001$
Le sujet se constitue comme signifié d'une relation du moi à l'autre, puis à l'Autre. [Lac66a, p. 751]

$ 28002$
L'idéal du moi se forme par l'adoption inconsciente de l'image de l'Autre en tant qu'il a la jouissance de ce désir [Lac66a, p. 752]

$ 29022*$
Le sadisme rejette dans l'Autre la douleur d'exister. [Lac66a, p. 778]

$ 29024$
Le désir se supporte d'un fantasme, dont une partie au moins, est dans l'Autre. [Lac66a, p. 780]

$ 29026$
L'origine du désir est désir du désir de l'Autre. [Lac66a, p. 784]

$ 29033$
Le sujet sadien vise que sa division de sujet lui soit tout entière de l'Autre renvoyée. [Lac66a, p. 774]

$ 30019$
Dans le graphe ici, le lieu $ A$ est le lieu du trésor du signifiant. [Lac66a, p. 806]

$ 30020$
Dans le graphe ici, le lieu $ A$ n'est pas le lieu du code. [Lac66a, p. 806]

$ 30022$
Dans le graphe ici, l'autre $ s (\ensuremath{A}\xspace )$ est la ponctuation où la signification se constitue comme produit fini. [Lac66a, p. 806]

$ 30025$
$ A$ et $ s (\ensuremath{A}\xspace )$ participent de cette offre au signifiant que constitue le trou dans le réel. [Lac66a, p. 806]

$ 30026$
Dans le graphe ici, la soumission du sujet au signifiant est ce qui se produit dans le circuit $ s (\ensuremath{A}\xspace )$ vers $ A$ puis $ A$ vers $ s (\ensuremath{A}\xspace )$. [Lac66a, p. 806]

$ 30027$
L'Autre est le site préalable du pur sujet du signifiant. [Lac66a, p. 807]

$ 30028$
C'est de l'Autre que le sujet reçoit le message qu'il émet. [Lac66a, p. 807]

$ 30029$
L'Autre est le lieu de la parole. [Lac66a, p. 807]

$ 30030$
L'Autre est témoin de la vérité. [Lac66a, p. 807]

$ 30031$
Par la dimension qu'il constitue, l'Autre permet de distinguer entre tromperie de la parole et feinte. [Lac66a, p. 807]

$ 30034$
Le signifiant exige le lieu de l'Autre pour que la parole qu'il supporte puisse mentir, c'est-à-dire se poser comme vérité. [Lac66a, p. 807]

$ 30042$
Le graphe de l'identification première, schéma ici, comprend: signifiant, $ s (\ensuremath{A}\xspace )$, $ A$, voix, $ m$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$, \ensuremath {\ensuremath{I}\xspace ( \ensuremath{A}\xspace )}, $ \not\!S$. [Lac66a, p. 808]

$ 30050$
L'autre, c'est le semblable, noté $ a$. [Lac66a, p. 810]

$ 30053$
L'Autre est le lieu du signifiant. [Lac66a, p. 813]

$ 30054*$
Il n'y a pas d'Autre de l'Autre. [Lac66a, p. 813]

$ 30056$
Le désir de l'homme trouve forme comme désir de l'Autre. [Lac66a, p. 813]

$ 30062$
Le de de `l'inconscient est le discours de l'Autre' est `à propos de', détermination objective. [Lac66a, p. 814]

$ 30063$
Le de de `le désir de l'homme est le désir de l'Autre' est détermination subjective. [Lac66a, p. 814]

$ 30064$
Le graphe Che-vuoi?, schéma ici, comprend: \ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}, $ d$, $ s (\ensuremath{A}\xspace )$, $ A$, $ m$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$ , \ensuremath {\ensuremath{I}\xspace ( \ensuremath{A}\xspace )}, $ \not\!S$ . [Lac66a, p. 815]

$ 30068$
Le graphe complet, schéma ici, décrit: jouissance, $ S (\ensuremath{/\negthinspace\negthickspace\negthickspace\ensuremath{A}\xspace })$, \ensuremath{(\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \;
\ensuremath{D}\xspace )}, castration, \ensuremath{ (\text{\ensuremath{\not\!S}}\xspace \; \Diamond \; a)}, $ d$, signifiant, $ s (\ensuremath{A}\xspace )$, $ A$, voix, $ m$, $ i ( \ensuremath{a}\xspace )$, \ensuremath {\ensuremath{I}\xspace ( \ensuremath{A}\xspace )}, $ \not\!S$. [Lac66a, p. 817]

$ 30073$
Dans le graphe ici, $ S (\ensuremath{/\negthinspace\negthickspace\negthickspace\ensuremath{A}\xspace })$ est le signifiant d'un manque dans l'Autre. [Lac66a, p. 818]

$ 30074$
Le manque dans l'Autre provient de ce qu'il n'y a pas d'Autre de l'Autre. [Lac66a, p. 818]

$ 30077$
Faute du signifiant $ S (\ensuremath{/\negthinspace\negthickspace\negthickspace\ensuremath{A}\xspace })$, tous les autres ne représenteraient rien. [Lac66a, p. 819]

$ 30081$
Le manque de la jouissance fait l'Autre inconsistant. [Lac66a, pp. 819-820]

$ 30092$
Le névrosé est celui qui identifie le manque de l'Autre à sa demande; $ \Phi$ à $ D$. [Lac66a, p. 823]

$ 30093$
L'obsessionnel nie le désir de l'Autre en formant son fantasme à accentuer l'impossible de l'évanouissement du sujet. [Lac66a, p. 824]

$ 30095$
La mère est l'Autre réel de la demande. [Lac66a, p. 824]

$ 30098*$
Le pervers s'imagine être l'Autre pour assurer sa jouissance. [Lac66a, pp. 824-825]

$ 30099$
Le névrosé s'imagine être un pervers pour s'assurer de l'Autre. [Lac66a, p. 825]

$ 30100$
La perversion est dans l'inconscient du névrosé, en tant que fantasme de l'Autre. [Lac66a, p. 825]

$ 30105$
Le névrosé refuse de sacrifier sa castration à la jouissance de l'Autre. [Lac66a, p. 826]

$ 30106$
L'Autre n'existe pas. [Lac66a, p. 826]

$ 30107$
Le névrosé imagine que l'Autre demande sa castration. [Lac66a, p. 826]

$ 31019*$
L'Autre est la dimension exigée de ce que la parole s'affirme en vérité. [Lac66a, p. 839]

$ 31020$
L'inconscient est entre le sujet et l'Autre leur coupure en acte. [Lac66a, p. 839]

$ 31027*$
Le signifiant se produisant au lieu de l'Autre non encore repéré y fait surgir le sujet de l'être qui n'a pas encore la parole. [Lac66a, p. 840]

$ 31030$
L'Autre est pour le sujet le lieu de sa cause signifiante. [Lac66a, p. 841]

$ 31059$
Il n'y a d'accès à l'Autre du sexe opposé que par la voie des pulsions partielles. [Lac66a, p. 849]

$ 32007$
Le désir est désir de l'Autre. [Lac66a, p. 852]

$ 33018$
Le refoulement originaire attire à lui tous les autres. [Lac66a, p. 868]

$ 36002$
La paranoïa identifie la jouissance dans le lieu de l'Autre. [Lac66b, p. 74]

$ 38003*$
L'enseignement de la psychanalyse ne peut se transmettre d'un sujet à un autre que par les voies d'un transfert de travail. [Lac82a, p. 76]

$ 40004$
Là où c'était, c'était de l'Autre côté. [Lac84a, p. 11]

$ 40013$
Le sujet n'est rien que le trou par quoi tout Autre est séparé de la jouissance. [Lac84a, p. 15]

$ 41013$
Le grand Autre est constituant du sujet. [Lac84b, p. 9]

$ 41039*$
Il n'y a pas d'Autre de l'Autre. [Lac84b, p. 15]

$ 41047*$
Il n'y a pas d'autre mode d'entrée pour le sujet dans le réel que le fantasme. [Lac84b, p. 16]

$ 41051$
Le lieu de l'Autre n'est pas à prendre ailleurs que dans le corps. [Lac84b, p. 17]

$ 41062*$
Il n'y a pas d'Autre de l'Autre. [Lac84b, p. 19]

$ 41068*$
Un signifiant est ce qui représente un sujet pour un autre signifiant. [Lac84b, p. 20]

$ 44007$
L'autre imaginaire est identique au petit autre. [Lac68f, p. 18]

$ 44008$
Le grand Autre est le lieu d'opération du langage. [Lac68f, p. 18]

$ 45006*$
L'inconscient, c'est le discours de l'Autre. [Lac68e, p. 35]

$ 46003$
Le désir se forme au lieu de l'Autre. [Lac68c, p. 43]

$ 46006$
$ i ( \ensuremath{a}\xspace )$ est l'image du petit autre spéculaire. [Lac68c, p. 47]

$ 47008*$
Le corps fait le lit de l'Autre par l'opération du signifiant. [Lac68b, p. 58]

$ 51003$
Il n'y a, de fait, pas d'Autre de l'Autre. [Lac70b, p. 13]

$ 51009$
Le désir du sujet est le désir de l'Autre. [Lac70b, p. 14]

$ 53014$
Moins-Un (-1) désigne le lieu de l'Autre. [Lac70d, p. 61]

$ 53073$
Dans chaque discours, les places sont: [Lac70d, p. 99]

$\displaystyle \frac{\text{ l'agent }}{\text{la \htmlref{vérité}{verite} }} \cdots
\frac{\text{ \htmlref{l'autre}{petita} }}{\text{la production}} $


$ 56004*$
Le sens d'un discours ne se produit jamais que d'un autre. [Lac81, p. 3]

$ 58030$
C'est la topologie sphérique de l'objet $ (\ensuremath{a}\xspace )$ qui se projette sur l'autre du composé hétérogène que constitue le cross-cap. [Lac73a, p. 30]

$ 58040$
Le sens se produit de la traduction d'un discours dans un autre. [Lac73a, p. 36]

$ 59028$
Unien désigne l'identification de l'Autre à l'Un. [Lac74b, p. 41]

$ 59036*$
Il n'y a pas d'Autre de l'Autre. [Lac74b, p. 63]

$ 60014$
La jouissance est de l'Autre. [Lac75d, p. 9]

$ 64008$
Le symptôme hystérique, c'est le symptôme pour LOM d'intéresser au symptôme de l'autre comme tel. [Lac75c, p. 16]

$ 65005$
Le sens est autre au langage. [Lac75e, p. 4]

$ 68005*$
L'Autre manque. [Lac82b, p. 83]


next up previous contents index
Next: Barre, barré Up: Les termes Previous: Grand Autre
Jacques B. Siboni